Un autobus hybride attend qu’un piéton traverse la rue dans le centre-ville de Banff.
DURÉE DU PROJET : 2006 à 2009

Banff (Alb.) a été la première municipalité au Canada à se doter d’un parc entièrement composé d’autobus hybrides, se faisant un promoteur de l’innovation dans les transports collectifs pour ses usagers tant locaux qu’étrangers.

Site patrimonial mondial, le village touristique de Banff est situé au centre d’un parc national de renommée internationale. Son fort attrait touristique entraîne un grand afflux de véhicules, et la municipalité produit donc considérablement plus d’émissions de gaz à effet de serre (GES) qu’une autre municipalité de même taille. En 2008, dans le but de réduire ses émissions de GES, la municipalité a remplacé son parc d’autobus diesel par des autobus hybrides biodiesel-électriques, devenant ainsi la première municipalité au Canada à exploiter un parc comptant uniquement des autobus hybrides. 

Ce parc mise sur des technologies innovantes pour réduire la consommation de carburant, les émissions et la pollution atmosphérique locale. Les autobus sont de conception accessible et comportent des espaces pour les vélos, les skis et les planches à neige, ce qui incite les touristes et les résidents locaux à les préférer plutôt que de se déplacer en voiture. Point de publicité dans ces autobus : l’extérieur arbore des images de la vie sauvage locale et l’intérieur affiche des messages sur la conservation. 

carte de AB avec Banff

 

Depuis l’entrée en service de ce nouveau réseau d’autobus, le nombre d’usagers a doublé et les émissions de GES ont été réduites d’environ 24 %. Pour abriter les autobus, la municipalité a construit un nouveau garage servant aussi d’atelier d’entretien qui a obtenu la certification LEED®. La durée utile prévue de ces autobus est maintenant d’environ 18 ans, soit trois ans de plus que prévu à l’origine.

Comme il faut s’y attendre d’un projet aussi ambitieux, son parcours a été semé de quelques embûches. Le calendrier serré a occasionné quelques maux de tête : dans les six semaines précédant le lancement des nouveaux autobus, ceux-ci ont dû être conduits par la route de Montréal à Banff et recouverts d’images de la faune à Calgary; les chauffeurs ont reçu la formation requise, les boîtes de perception ont été installées, les brochures ont été créées et distribuées partout dans la municipalité, l’affichage aux arrêts a été modifié et quelque 1 000 cartes intelligentes ont été initialisées. Les efforts d’une petite équipe d’employés municipaux ont permis de réussir ce tour de force, mais si elle décidait de mener un autre projet de cette envergure, la municipalité prévoirait plus de temps de mise en œuvre. 

Résultats

1 180 m3

d’eau économisés par année 

1 341 tonnes

d’équivalent CO2 évitées par année

16

emplois créés

Dans les années qui ont suivi la mise en service des autobus hybrides, un réseau de transport régional constitué d’autobus hybrides a vu le jour, reliant Banff aux municipalités, parcs et stations de ski des environs. L’achalandage et la croissance du parc d’autobus ont été tellement considérables qu’une nouvelle installation écoénergétique pouvant recevoir 32 autobus est maintenant en construction. Cette installation recevra les premiers autobus électriques de Banff qui seront mis en circulation au début de 2021.

Non seulement le nouveau parc d’autobus hybrides de Banff est devenu un objet de fierté pour la communauté et son secteur touristique, mais il a aussi confirmé que Banff fait partie des leaders en développement durable.

Quand vous êtes parmi les premiers à adopter cette technologie, tout ne peut pas être parfait, mais vous aidez à créer la demande et à inciter l’industrie à constamment s’améliorer. »

—Karen Sorensen, mairesse, Village touristique de Banff

© 2020 Federation of Canadian Municipalities