Caractéristiques particulières du partenariat

Avec une population de 972 223 habitants, Edmonton est la cinquième ville la plus populeuse du Canada, alors que la Nation crie Enoch ne compte que 2 566 membres. Il s’agit du premier partenariat de l’IDEC qui met en jeu une grande ville (durant la phase ;I de l’IDEC, la plus grande ville participante était Edmundston, dont la population s’élève à environ 20 000).  Ensemble, les partenaires ont mis en place un groupe de travail collaboratif, qui a adopté une approche d’incubateur et était coprésidé par des champions parmi le personnel de chaque collectivité. La Nation crie Enoch et la Ville d’Edmonton ont participé à l’IDEC de 2016 à 2019.

Domaines de collaboration – Thèmes conjoints de développement économique communautaire

  • Protocoles et stratégies d’interface frontalière pour coordonner la gestion des délimitations territoriales communes au comté de Parkland, à la Nation crie Enoch et à la Ville d’Edmonton.
  • Tourisme culturel et conservation par le biais du projet de parc provincial de Big Island au sud-ouest d’Edmonton
  • Examen d’une liaison possible de transport collectif entre la Nation crie Enoch et la ville d’Edmonton et inclusion de la Nation crie Enoch dans la Commission régionale des services de transport collectif
  • Harmonisation de la planification des installations sportives et récréatives.
  • Collaboration possible en matière de logement abordable
  • Production de vidéos communautaires éducatives sur l’histoire, le travail en cours et l’avenir du partenariat entre la Nation crie Enoch et la Ville d’Edmonton

Réalisations

  • La Ville d’Edmonton a publié une page Web pour présenter les dernières mises à jour sur son partenariat avec la Nation crie Enoch. Vous pouvez la consulter à l’adresse https://www.edmonton.ca/city_government/city_organization/relationship-with-enoch-cree-nation.aspx.
  • Définition du mandat du groupe de travail.
  • Signature publique et culturellement symbolique du Protocole d’entente (mars 2017).
  • Entente pour que la Ville fournisse des services de démoustication à la Nation crie Enoch (printemps 2017, renouvellement annuel).
  • Atelier conjoint ayant permis d’explorer des possibilités de collaboration en matière d’installations sportives et récréatives et de production d’énergie verte (décembre 2017).
  • Atelier conjoint réunissant des spécialistes locaux du domaine qui a permis d’explorer des possibilités de collaboration en matière de logements permanents avec services de soutien (avril 2018).
  • Engagement renouvelé des deux conseils, des conseils de jeunes et du public à organiser une célébration du Protocole d’entente (avril 2018).
  • Rédaction d’une lettre conjointe à l’intention de la province de l’Alberta concernant le parc Woodbend – Big Island et préparation d’une demande de financement fédéral conjointe à Environnement et Changement climatique Canada (mars 2019).
  • L’Edmonton Metropolitan Regional Board a invité la Nation crie Enoch à faire partie de sa nouvelle Commission régionale des services de transport en commun (avril  2019).
  • Un dernier atelier conjoint de l’IDEC portant sur trois domaines de collaboration et pour célébration le partenariat entre la Nation crie Enoch et la Ville d’Edmonton (mars 2019)
  • La Nation crie Enoch attribue en partie au processus de l’IDEC l’approbation de la capacité d’eau supplémentaire de la Ville d’Edmonton nécessaire pour acheminer l’eau vers les nouvelles installations (canalisation, réservoir et station de pompage). Cela permettra de fournir de l’eau potable à 500 foyers, à la toute nouvelle école, au centre de santé, au centre jeunesse, au dépanneur et à de nombreuses autres installations d’Enoch. Cela permettra également à Enoch d’aller de l’avant avec son projet de parc industriel de 300 acres.
  • Production de trois vidéos communautaires éducatives sur l’histoire, le travail en cours et l’avenir du partenariat entre la Nation crie Enoch et la Ville d’Edmonton

Vidéos

Dans les médias

Pourquoi travailler ensemble?

« Nous appartenons avant toute chose à la Nation crie Enoch-Maskekosak, mais nous également le sentiment d’être des Edmontoniens. Le protocole d’entente et le partenariat [avec la Ville d’Edmonton] nous donnent ensemble plus d’emprise, d’une façon mutuellement bénéfique. Nos équipes travaillent ensemble, et j’aime la visibilité qu’elles obtiennent à l’échelle municipale à ces tables consacrées au développement. Cela donne aux investisseurs beaucoup de certitude et de confort en sachant que nous pouvons établir des relations avec d’autres instances.  »
– Billy Morin, chef, Nation crie Enoch

« Nous sommes voisins de la nation crie Enoch depuis plus d’un siècle, et pourtant ce n’est que depuis quelques années que nous avons commencé à agir comme des voisins. Je pense que la chose la plus importante dans le travail que nous avons fait est que nous avons établi des relations, des amitiés et de la confiance. »
– Don Iveson, maire, Ville d’Edmonton

« Nous nous sommes engagés dans ce programme de l’IDEC en pensant qu’il y aurait un projet (une route, un bâtiment), puis nous avons réalisé que nous n’allions pas vers un projet, mais que c’est notre relation et notre façon de travailler ensemble qui seraient notre projet, ce qui était tout aussi bien. Parfois, quand on se concentre trop sur quelque chose de précis, on ne voit pas que ce travail représente un changement de génération, de culture et de façon de travailler ensemble en tant que voisins. »
– Morgan Bamford, conseiller en relation avec les Autochtones, Ville d’Edmonton

« Le partenariat de l’IDEC nous a permis de mieux nous connaître et de mieux comprendre le fonctionnement de chaque gouvernement (notre Première Nation et Edmonton). Cette collaboration se poursuit grâce aux efforts déployés par notre chef Billy Morin, le maire Don Iveson, le personnel de notre gouvernement, ainsi que nos conseils, qui interagissent et s’impliquent maintenant les uns avec les autres, là où cela ne s’était jamais produit auparavant. Notre groupe connaît du succès parce que nous avons créé un environnement de confiance, de compréhension et de collaboration. Nous sommes plus forts parce que nous faisons l’effort de nous connaître au-delà de nos rencontres officielles et d’avoir une vraie relation. Nos chemins ne se croisent plus au hasard. Nous nous reconnaissons maintenant comme des collègues qui comprennent mieux ce que fait l’autre. Nous travaillons sur les mesures que nous devons prendre pour nous diriger ensemble vers un avenir meilleur en tant que voisins. »
– Corina Hollingworth, directrice générale, planification et développement, Nation crie Enoch

Prochaines étapes

Ce partenariat dans le cadre de l’IDEC s’est terminé avec succès. La Nation crie Enoch et la Ville d’Edmonton continuent à donner la priorité aux initiatives de développement économique communautaire conjointes identifiées lors de leur participation à l’IDEC. De plus, elles collaborent de manière innovatrice. À l’automne 2019, le maire Don Iveson et le chef Billy Morin ont organisé conjointement la toute première rencontre du caucus des maires et des préfets du nord de l’Alberta avec les chefs des traités 6 et 8 de la Nation crie Enoch. Ce rassemblement comprenait un partenariat basé en Alberta participant à la phase I de l’IDEC, et invitait les participants régionaux à définir les mesures immédiates qu’ils pourraient prendre pour établir des relations avec leurs collectivités voisines et entreprendre une meilleure collaboration.

© 2021 Federation of Canadian Municipalities