25 mars 2021

Le président de la FCM, Garth Frizzell, a fait la déclaration suivante en réponse à l’annonce d’aujourd’hui selon laquelle le transfert du Fonds de la taxe sur l’essence aux municipalités sera doublé pour un an, soit un ajout de 2,2 milliards de dollars, et constituera le « Fonds pour le développement des collectivités du Canada ».

« En doublant aujourd’hui l’outil de renforcement des infrastructures municipales le plus fiable au pays, le gouvernement du Canada fait un pas important pour favoriser une relance à la fois solide et ancrée dans les collectivités, celle que les Canadiens méritent après l’épreuve de la COVID-19.

« Les municipalités sont responsables de 60 % des infrastructures publiques qui soutiennent l’économie et les collectivités du pays. Investir dans ces infrastructures est un moyen éprouvé de créer des emplois, de générer de la croissance économique et d’améliorer la qualité de vie de nos citoyens. Le meilleur outil disponible pour y parvenir est le transfert du Fonds de la taxe sur l’essence (FTE) fédéral aux municipalités. Chaque année, il permet aux collectivités de toutes tailles, qu'elles soient rurales, urbaines, nordiques ou éloignées, de soutenir les meilleurs projets locaux de façon directe et prévisible.

« Pour certaines collectivités, cela peut vouloir dire réparer un pont pour assurer la sécurité des résidents et le chiffre d’affaires des commerces locaux. Dans d’autres, il peut s’agir de moderniser une installation récréative pour que les gens restent en bonne santé et puissent socialiser, ou de rendre le bâtiment plus écoénergétique pour économiser de l’argent et réduire les émissions de GES. Cela peut aussi signifier d’améliorer les infrastructures essentielles d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées afin de protéger l’environnement.

« Le FTE fonctionne parce qu’il tire parti de l’expertise des élus municipaux qui sont les plus près des citoyens. Ces élus sont en mesure de déterminer les besoins locaux les plus pressants, et le Fonds de la taxe sur l’essence est un outil efficace pour y répondre. Doubler le transfert du FTE l’an prochain signifiera plus d’emplois, une croissance économique réelle et une vie meilleure pour tous les Canadiens. Et c’est exactement ce dont nous aurons besoin pour assurer une forte reprise post-pandémie à l’échelle nationale.

« L’annonce d’aujourd’hui répond à la recommandation de la FCM d’augmenter le transfert du FTE pendant une période de reprise de trois ans après la COVID-19. Elle donne également suite à l’appel plus large de la FCM en faveur d’une relance nationale ancrée dans nos collectivités. Ce sont les endroits où les gens vivent, étudient et gagnent leur vie, et où ils affrontent les conséquences de cette pandémie.

« La FCM a formulé de solides recommandations pour favoriser cette relance, en se concentrant d’abord sur le prochain budget fédéral. Elles préconisent des mesures audacieuses pour lutter contre l’itinérance et l’insécurité en matière de logement, notamment en s’appuyant sur la nouvelle Initiative pour la création rapide de logements, qui connaît un franc succès. Nous avons mis de l’avant des propositions visant à renforcer les collectivités rurales et à faire face à l’incertitude économique dans les collectivités de l’Ouest canadien. Et pour que les municipalités puissent se préparer à la relance, nous continuons de demander une solution durable aux déficits budgétaires entraînés par la COVID-19 qui ne peuvent être couverts par l'Accord sur la relance sécuritaire de l’an dernier.

« Pour assurer la reprise nationale que tous méritent, nous devrons travailler ensemble. L’annonce d’aujourd’hui reconnaît le rôle central des municipalités dans la relance de l’économie, et les élus municipaux sont prêts à transformer cet investissement clé en emplois et une meilleure qualité de vie pour nos citoyens, dans toutes les collectivités du pays. »

Renseignements : Relations avec les médias, FCM, (613) 907-6395, media@fcm.ca

Infrastructures
Finances municipales
© 2021 Federation of Canadian Municipalities