12 janvier 2021

Le programme des villes durables de l’Université Simon Fraser a été choisi par la Ville de Vancouver, la région métropolitaine de Vancouver et la Fédération canadienne des municipalités (FCM) pour mettre sur pied un centre régional d’innovation de la Ligue des communautés canadiennes sobres en carbone (LC3) afin d’accélérer les solutions climatiques urbaines au moyen de recherches, de renforcement des capacités et d’outils financiers novateurs.

Le centre LC3 du Grand Vancouver, qui devrait lancer ses activités en septembre 2021, sera une nouvelle entité à but non lucratif qui aidera les municipalités de la région à atteindre leurs objectifs en matière d’action pour le climat. Le centre LC3 sera financé au moyen d’une dotation du gouvernement fédéral de 21,7 millions de dollars pour identifier, financer et stimuler l’adoption à plus grande échelle de solutions climatiques locales, comme l’amélioration écoénergétique des bâtiments et l’électrification des transports. Le centre LC3 établira des partenariats avec d’autres ordres de gouvernement, des organisations à but non lucratif et le secteur privé afin de maximiser ses impacts et de produire un effet de levier sur la dotation.

 « En novembre, le conseil municipal de la Ville de Vancouver a approuvé un plan d’action climatique d’urgence, qui indique la voie à suivre pour élargir la portée des actions climatiques locales et réduire notre pollution par le carbone de 50 % d’ici 2030, a déclaré le maire de Vancouver Kennedy Stewart. La dotation fédérale pour créer un centre LC3 accroîtra nos capacités à élaborer de nouvelles solutions locales et y investir, en plus de soutenir l’innovation alors que nous continuons à réduire les émissions de carbone attribuables aux bâtiments et aux transports, deux grandes priorités de nos efforts soutenus de lutte contre les changements climatiques. »

 « Le moment n’a jamais été aussi propice d’accélérer les actions climatiques urbaines, a affirmé Sav Dhaliwal, président du conseil d’administration de la région métropolitaine de Vancouver. Le centre LC3 fournira à nos collectivités locales une voie pour élaborer, tester et mettre en oeuvre des solutions novatrices qui pourront être déployées à grande échelle dans notre région. Le Grand Vancouver a hâte de collaborer avec le centre LC3 et l’Université Simon Fraser pour atteindre ses objectifs climatiques ambitieux et rendre la région carboneutre d’ici 2050. »

La dotation fédérale pour la création du centre LC3 du Grand Vancouver s’inscrit dans le cadre de la Ligue des communautés canadiennes sobres en carbone, une initiative de 183 millions de dollars. L’initiative LC3 aide les villes et les collectivités à atteindre leur plein potentiel de réduction des émissions de carbone tout en améliorant la santé publique et les économies locales. Cette initiative est mise en œuvre en partenariat avec sept centres urbains et la FCM grâce à une dotation du gouvernement du Canada.

« L’établissement d’un centre urbain sur le climat à Vancouver favorisera l’efficacité énergétique, stimulera notre économie, fera économiser de l’argent aux Canadiens et créera de l’emploi » a déclaré Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du Canada.

« Les villes jouent un rôle clé dans la lutte contre les changements climatiques. Le gouvernement du Canada contribue à soutenir des solutions climatiques en milieu urbain, comme la modernisation des bâtiments et les véhicules électriques. Les solutions locales aux défis locaux se traduiront par de meilleurs emplois, des collectivités plus inclusives et des mesures pratiques pour lutter contre les changements climatiques » a dit Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités.

« Les Canadiens veulent une meilleure qualité de l’air et de l’eau pour leurs enfants et petits-enfants. La recherche et la collaboration qui auront lieu au Centre LC3 du Grand Vancouver permettront d’atteindre cet objectif, tout en créant de bons emplois ici à Vancouver, en luttant contre les changements climatiques et en protégeant notre planète » a ajouté Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique.

« Les solutions climatiques locales sont essentielles à l’atteinte des objectifs climatiques du Canada. Cette dotation aidera le Grand Vancouver à atteindre son plein potentiel de réduction des émissions. Nos villes sont déjà des chefs de file en matière d’innovation sobre en carbone, et cette dotation nous aidera à en faire encore plus – pour élaborer des solutions vertes et novatrices qui amélioreront la qualité de vie des Canadiens » a dit Garth Frizzell, président de la FCM.

Au cours des huit prochains mois, le programme des villes durables de l’Université Simon Fraser organisera des séances de mobilisation des parties prenantes et de planification stratégique afin de mettre sur pied le centre LC3 du Grand Vancouver et de lancer ses activités. Les suggestions et commentaires d’une gamme de parties prenantes, dont les gouvernements provincial et de proximité, l’industrie, des organisations à but non lucratif et le secteur financier, seront recueillis afin de s’assurer que le centre LC3 accorde la priorité aux possibilités et aux besoins locaux.

« Nous comptons mobiliser les secteurs privé, public et non lucratif dans le but de mettre à profit l’immense potentiel intellectuel, social et de capital financier de la région au moyen d’une nouvelle institution et d’un conseil d’administration motivé à ramener la courbe des émissions de carbone à zéro » a ajouté Alex Boston, directeur général, programme des villes durables de l’Université Simon Fraser.

Contexte

La Ligue des communautés canadiennes sobres en carbone (LC3) est un partenariat entre sept centres locaux – Vancouver, Calgary, Edmonton, Toronto, Ottawa, Montréal et Halifax – et la Fédération canadienne des municipalités (FCM) visant à accélérer les solutions climatiques urbaines et à aider le Canada à atteindre ses objectifs de réduction des émissions de carbone pour 2030 et 2050.

L’initiative LC3 aide les villes à réduire leur empreinte carbone en identifiant, en finançant et en testant des solutions locales comme l’amélioration écoénergétique des bâtiments, la distribution d’énergies renouvelables, l’économie circulaire zéro déchet, l’électrification des transports, la mobilité partagée et l’intégration des transports aux modes d’utilisation des sols.

L’initiative LC3 est fondée sur le modèle éprouvé créé par The Atmospheric Fund (TAF) à Toronto, créé en 1991 grâce à une dotation de la Ville de Toronto. TAF met à profit des outils financiers novateurs, fournit des subventions et propose des politiques et des programmes visant à réduire les émissions de carbone et à améliorer la qualité de l’air dans la région du Grand Toronto et de Hamilton.

Les municipalités de la région du Grand Vancouver, dont la Ville de Vancouver, ont déclaré des urgences climatiques et fixé des objectifs ambitieux alignés avec l’Accord de Paris. De même, le Grand Vancouver élabore présentement une stratégie climatique globale à long terme, Climate 2050, qui orientera les politiques et les mesures collectives de la région afin d’en assurer la carboneutralité et la résilience d’ici les 30 prochaines années.

Le gouvernement du Canada a fait une déclaration sur l’annonce d’aujourd’hui. Veuillez visiter le site pour lire l’annonce. 

Contact média :

Mobilisation citoyenne et Communications
604-871-6336
media@vancouver.ca

Low Carbon Cities Canada
Changements climatiques
Environnement
Innovation
Développement durable
© 2021 Federation of Canadian Municipalities