Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

Shannon Miedema : Promotion du développement durable à Halifax

Partagez cette page 
A A A




Image de profil et citation : « La participation au réseau des PPC a aidé Halifax à recueillir plus facilement des données, à suivre les progrès et à démontrer l’importance de réduire nos émissions.  » Shannon Miedema, Halifax (Nouvelle-Écosse)

Cette entrevue fait partie de la série, les Héros du virage vert municipal des PPC, présentant les membres du programme des Partenaires dans la protection du climat de la FCM et de l'ICLEI.

Même si le travail à l'échelle des administrations municipales est parfois lent, les progrès concrets sont très encourageants. C'est ce qu'a découvert Shannon Miedema quand elle a quitté sa carrière de consultante en environnement pour travailler au service de la Municipalité régionale de Halifax, où elle s'occupe principalement de l'adaptation aux changements climatiques et de leur atténuation ainsi que de la gestion des sites contaminés. Elle est entrée au service de la Ville à un moment très stimulant : Halifax a créé un fonds de construction durable en 2009, franchi l'étape 5 des PPC pour ce qui est des émissions municipales en 2011 et remporté un Prix des collectivités durables de la Fédération canadienne des municipalités pour son initiative Solar City. Shannon, qui occupe un poste de gestionnaire depuis peu, entend continuer d'aider Halifax à accroître sa résilience et le développement durable.

L'entrevue qui suit vous permettra d'en apprendre davantage sur Shannon Miedema. Vous pouvez également communiquer avec elle (voir ses coordonnées ci-dessous) afin d'échanger des idées sur les projets environnementaux dans votre municipalité. 

Q : Qu'est-ce qui vous a motivée à travailler dans une administration municipale?

R : Avant d'entrer au service de la Municipalité régionale de Halifax, je travaillais comme consultante en environnement : je réalisais des évaluations environnementales pour diverses entreprises et j'évaluais les répercussions socio-économiques des décisions en matière d'environnement. J'ai décidé de quitter le secteur privé car la fonction publique et la perspective d'appuyer ma collectivité m'ont toujours intéressée.   

À mon entrée en fonction il y a sept ans, j'ai calculé les émissions de gaz à effet de serre municipales, puis j'ai assumé la responsabilité de l'établissement des budgets, du personnel et des plans d'activités, et j'ai essayé de déterminer où nous voulions être dans cinq à dix ans. C'est vraiment motivant d'évoluer dans un domaine où l'on essaie d'apporter des changements positifs.

Photo de Shannon Miedema avec d’autres délégués du programme World Cities de l’Union européenne et du Canada à Ottawa, en Ontario.
Shannon Miedema (3e à partir de la droite) au programme World Cities de l'Union européenne et du Canada à Ottawa, en Ontario, en mai 2016. Pendant le programme, quatre villes canadiennes et quatre villes européennes ont été jumelées pour partager des pratiques exemplaires sur la politique urbaine en matière de développement durable. (Source : Ville d'Ottawa)  

Q : En quoi votre expérience professionnelle antérieure vous aide-t-elle à travailler avec des partenaires du secteur privé?

R : Comme je venais du secteur privé, il m'a fallu du temps pour m'habituer à un rythme de travail plus lent au sein de l'administration municipale en raison de tous les protocoles, des formalités administratives et des niveaux d'approbation. Quand je travaille avec des intervenants externes, je sens qu'ils sont quelque peu irrités par notre rythme de travail et j'ai constaté que le fait d'expliquer pourquoi le processus nous prend tant de temps peut aider à apaiser ces préoccupations. Après tout, en tant que très gros employeur, il est logique que des politiques strictes soient en place pour assurer le respect des règles. Ceci dit, bien que notre approche puisse parfois être lente et progressive, c'est génial de voir les progrès réalisés.

Panneau solaire sur le toit d’une maison à Halifax.
Installation de panneaux solaires sur le toit de résidents pour chauffer l'eau dans le cadre du programme Solar City de Halifax. (Source : Municipalité régionale de Halifax)

Q : En quoi le programme des Partenaires dans la protection du climat (PPC) a-t-il été utile à Halifax?

R : Quand je fais des présentations, je mentionne toujours que la participation au réseau des PPC a été une bonne chose pour Halifax. Je pense qu'elle a aidé la Ville à recueillir plus facilement des données, à suivre les progrès et à démontrer l'importance de réduire nos émissions. Dans un contexte où les ressources sont limitées et où les choses non prioritaires ne sont pas nécessairement financées d'une année à l'autre, la participation à une initiative qui nous oblige à agir est une bonne façon de poursuivre cette partie de nos activités. 

Lançons la discussion : Découvrez comment votre collectivité peut lutter contre les changements climatiques

Communiquez avec Shannon pour discuter de son expérience concernant :

  • l'adaptation aux changements climatiques et leur atténuation;
  • la gestion des sites contaminés;
  • la collaboration avec le secteur privé.

Coordonnées
Shannon Miedema
Gestionnaire du programme énergétique et environnemental
Halifax (Nouvelle-Écosse)
T. 902-490-3665

Rencontrez d'autres héros du virage vert municipal au Canada

Cet article fait partie d'une série, Héros du virage vert municipal du PPC, consacrée aux leaders du virage vert des municipalités membres du programme des PPC. Consultez les autres profils : 

Partagez ce récit inspirant dans votre réseau.


Source (première image): Ville d'Ottawa

Mise à jour : 29/03/2017