Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

District régional de Comox Valley (C.-B.)

Étape 5

Population Membre des PPC depuis Cible de réduction de GES
63 538 habitants mars 2008 
  • Activités municipales - 10 % sous les taux de 2009, d'ici 2015. (Nota - cette cible a été atteinte et une nouvelle cible est en cours d'évaluation.) Activités de la collectivité - 50 % sous les taux de 2007, d'ici 2030.

Projet de démonstration solaire du District régional de Comox Valley (C. B.)

« Avec la mise en œuvre de son plan énergétique municipal, le District régional de Comox Valley a réussi à dépasser sa cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre provenant des activités municipales et à parvenir à un bilan neutre en carbone. Nous poursuivons dans cette voie en achetant des crédits de carbone certifiés et en soutenant des projets locaux de réduction des émissions de GES. Nous entendons demeurer un chef de file dans ce domaine en réduisant continuellement les émissions de GES provenant de nos activités municipales et en adoptant des programmes favorisant la réduction des émissions de GES de la collectivité. »
– Bruce Jolliffe, président du District régional de Comox Valley

 

En 2010, le District régional de Comox Valley (DRCV) a adopté une stratégie de développement durable. Fruit d'une initiative conjointe du DRCV, du Village de Cumberland, du Village de Comox et de la Ville de Courtenay, cette stratégie orientera les plans et les politiques des gouvernements locaux et régionaux au cours des prochaines décennies. La stratégie encadre une vaste démarche de développement durable et recommande aux gouvernements locaux, aux organisations communautaires et aux citoyens l'adoption de mesures précises. Pour élaborer sa stratégie de développement durable, le DRCV a obtenu le soutien du Fonds municipal vert de la FCM (FMV 9750).

S'inspirant de recommandations énoncées dans sa stratégie de développement durable, le DRCV a mis en œuvre diverses mesures, notamment un programme d'incitation visant l'efficacité énergétique résidentielle, des projets de démonstration d'énergie renouvelable et l'amélioration des installations favorisant le transport actif et durable (abribus, supports pour vélos, signalisation des pistes cyclables, etc.).

En 2011, le DRCV a adopté un plan énergétique municipal précisant les mesures à prendre et les moyens à mettre en place pour assurer le suivi des résultats des projets entrepris et pour en faire rapport. Le District régional est aussi un signataire de la B.C. Climate Action Charter, par laquelle les gouvernements locaux s'engagent à rendre leurs activités carboneutres et à développer des collectivités écoénergétiques.

Principaux projets et résultats

Rénovation écoénergétique du centre sportif de Comox Valley

Figurant au nombre des grands consommateurs d'énergie du District, le centre sportif de Comox Valley a fait l'objet de diverses mesures d'efficacité énergétique à compter de 2013. Le DRCV a collaboré avec BC Hydro et FortisBC afin de déterminer la consommation de référence de l'installation et de recommander des améliorations. À ce jour, les mesures d'efficacité énergétique mises en place comprennent une modernisation des systèmes mécaniques - tels les moteurs de pompe à fréquence variable et les nouveaux appareils de ventilation - des appareils d'éclairage et des systèmes de commande. Une récente évaluation énergétique réalisée par FortisBC révèle que l'énergie récupérée du système de fabrication de la glace pourrait servir à chauffer les locaux et l'eau de la piscine. Le DRCV s'assure d'obtenir du financement pour mettre en œuvre cette mesure.

Gains environnementaux

  • Réduction de la consommation annuelle d'énergie de 18 000 à 12 000 GJ.
  • Réduction des émissions annuelles de GES de 484 à 300 tonnes.
  • La récupération de la chaleur dégagée par la fabrication de la glace permettra de réduire les émissions annuelles de GES de 150 tonnes additionnelles.   

Gains économiques

  • La rénovation écoénergétique a permis d'économiser environ 40 000 $ par année sur la facture énergétique, ce qui a contribué à compenser l'augmentation des tarifs d'électricité et de gaz naturel.   

Gains sociaux

  • La rénovation écoénergétique a sensibilisé la collectivité aux enjeux de la consommation d'énergie et des changements climatiques.
  • Les économies réalisées sur la facture énergétique et les coûts d'exploitation profitent aux contribuables du District.
  • Les nouveaux appareils d'éclairage et systèmes de commande de l'aréna améliorent l'expérience des usagers.

Projets de démonstration du potentiel de l’énergie solaire

Au début de 2013, quatre systèmes solaires photovoltaïques ont été installés à titre de projets de démonstration aux casernes d'incendie d'Oyster River et de Fanny Bay, au bureau de gestion du projet du réseau d'égout sud de Royston et au bâtiment du service de gestion des eaux de Little River. Les quatre installations ont été raccordées au réseau de BC Hydro dans le cadre de son programme de mesurage de la consommation nette. En vertu de ce programme, le DRCV obtient un crédit lorsque les systèmes photovoltaïques produisent plus d'électricité que n'en consomment les installations.

Après deux années complètes d'exploitation de ces systèmes, les résultats confirment la rentabilité de l'énergie solaire pour le District. De plus, le DRCV fait la promotion de l'énergie solaire auprès de la collectivité au moyen de visites guidées, de journées portes ouvertes, de vidéos et d'un suivi en temps réel de la production d'électricité.  

Gains environnementaux

  • Depuis leur installation, les quatre systèmes ont produit environ 35 000 kWh d'électricité.


Gains économiques

  • La facture d'électricité est réduite d'environ 2 000 $ par année.
  • Les résultats révèlent que le coût de l'installation d'un système de démonstration photovoltaïque équivaut au coût de l'électricité provenant du réseau, soit 11 à 12 cents du kilowattheure. En d'autres mots, il est rentable d'investir dans l'énergie solaire.     

Gains sociaux 

  • Les projets ont suscité de l'intérêt dans la collectivité et les résidents sont plus enclins à penser que l'installation de systèmes semblables est rentable.
  • Les projets ont également stimulé le financement d'un projet de démonstration communautaire d'énergie solaire photovoltaïque sur l'île Hornby. L'un des objectifs consiste à permettre aux résidents d'acheter l'énergie en gros. 

Bilan énergétique gratuit pour les résidents

En 2013 et 2014, le DRCV a mis en œuvre un programme d'incitation à l'efficacité énergétique résidentielle. Dans la seconde année du programme (de février à décembre 2014), les résidents locaux pouvaient obtenir un bilan énergétique gratuit de leur résidence. Des conseillers en énergie ont d'abord procédé à une inspection et à des tests d'infiltration afin de cerner les fuites autour des portes et des fenêtres. Lorsque c'était possible, les conseillers calfeutraient les fuites et effectuaient de nouveaux tests pour mesurer le changement. Ils ont aussi prodigué des conseils sur d'autres moyens d'économiser l'énergie. Aujourd'hui, ce programme a pris fin et le DRCV s'est associé à la province dans le cadre d'un programme similaire visant les résidences chauffées au mazout. Il s'agit d'un projet important pour les zones rurales du District où le gaz naturel n'est pas distribué et où 50 % des émissions proviennent du chauffage au mazout.

Gains environnementaux

  • Au cours de la deuxième phase du programme d'incitation à l'efficacité énergétique résidentielle, la consommation globale des résidences visées a diminué de 20 000 kWh et les émissions de GES, d'environ deux tonnes.

Gains économiques

  • BC Hydro estime que les mesures d'étanchéisation ont à elles seules permis des économies d'énergie de 10 % par an.
  • Le programme a représenté une valeur de 500 $ pour chaque ménage y ayant participé. 

Gains sociaux

  • Environ 50 ménages ont participé au programme et se sont déclarés satisfaits des conseils personnalisés prodigués par les experts en énergie. 


Défis relevés

  • À l'occasion, il a été nécessaire de convaincre le personnel du DRCV de l'avantage d'accorder la priorité à des projets visant des objectifs se rapportant à l'énergie et au climat. Une certaine résistance devait être vaincue chez les décideurs des gouvernements locaux.
  • La durée et le montant des subventions étant limités, il est parfois difficile de maintenir le rythme des programmes de développement durable. 

Leçons retenues

  • Il faut s'efforcer de fournir des sources de financement stables pour les programmes. En Colombie-Britannique, les crédits de carbone sont utiles à cet égard. Par exemple, le DRCV avait alloué un montant déterminé par tonne en vue de l'achat de crédits de carbone pour les activités municipales, et il en a acheté à un prix moindre sur le marché. Les fonds ainsi économisés sont alors investis dans la rénovation écoénergétique ou dans des projets communautaires. 

Mise à jour : 25/01/2016