Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

Ville de Thunder Bay (Ont.)

Étape 5

Population Membre des PPC depuis Cible de réduction de GES
108 359 habitants
(mise à jour du recensement de 2011)
1997 Réduire d'ici 2020 les émissions municipales et communautaires de 20 % par rapport au taux de 2009

La participation de la population à l’élaboration de la stratégie d’adaptation aux changements climatiques de la municipalité de Thunder Bay. Juin 2015.

« Le plan de développement durable EarthCare a été produit par la collectivité, et sa réussite proviendra de la collectivité. Une ville prospère, plus agréable à vivre n'est pas le résultat d'un plan, mais des activités concrètes qui en découlent. »
– Keith Hobbs, maire de Thunder Bay

 

En 2004, quand la Ville de Thunder Bay et la collectivité plus large ont commencé à travailler sur les questions de développement durable et de changements climatiques, elles ont créé un partenariat réciproque du nom d'EarthCare Thunder Bay. Le conseil municipal de Thunder Bay a adopté le premier plan d'action en 2008, et le plan de développement durable en est maintenant à sa deuxième version. Onze groupes de travail, composés de résidents de la ville et de la collectivité élargie, procèdent à la mise en œuvre du plan de développement durable et s'entraident pour réaliser des objectifs environnementaux communs, tout en partageant des pratiques exemplaires et de nouvelles idées. Même si le plan continue de porter sur les réductions de GES et l'atténuation des changements climatiques, les violents phénomènes météorologiques survenus récemment ont forcé la Ville à le modifier afin d'y inclure plus de projets d'adaptation aux changements climatiques.


Thunder Bay a obtenu le soutien du Fonds municipal vert de la FCM pour atteindre les étapes 1 à 3 du programme Partenaires dans la protection du climat.

Principaux projets et résultats

Développement à faibles impacts de Beverly Street

Une portion de forêt-parc non utilisée près d'une intersection fréquentée de Memorial Avenue et de Beverly Street à Thunder Bay a été transformée en site de développement à faibles impacts qui montre les avantages des pratiques durables en matière d'eaux pluviales.

Le développement à faibles impacts est une approche d'aménagement urbain et de conception technique dont l'objectif consiste à maintenir et à améliorer le mouvement, la distribution et la qualité des eaux de pluie et des eaux de ruissellement locales. Le développement à faibles impacts de Beverly Street permet de retenir les eaux de pluie et d'éviter les inondations pendant les pluies fortes, et il sert de vitrine favorisant la promotion de ce concept.

Le site comprend différents éléments qui améliorent la qualité des eaux pluviales, réduisent le volume du ruissellement des eaux pluviales et mobilisent la collectivité. L'initiative comprend des surfaces qui absorbent les pluies, des structures de pierre qui servent à diriger l'eau et des systèmes de filtration. On y trouve également des arbres, des arbustes, des plantes vivaces, des bancs de parc et des panneaux éducatifs. De plus, le développement à faibles impacts est conforme aux lignes directrices intitulées Image Route Guidelines, qui visent à relier les districts adjacents en soulignant le caractère unique des routes principales qui les raccordent.  La Ville augmente lentement l'utilisation de ce type de développement à faibles impacts, et elle a rédigé un plan directeur sur les eaux pluviales afin d'en élargir l'emploi.

Résultats environnementaux

  • La zone de traitement des eaux est remplie de matériaux qui permettent au sol de mieux absorber les eaux pluviales, et elle réduit l'écoulement direct aux bouches d'égouts pluviaux. 
  • La végétation indigène - arbres, arbustes et herbes - augmente le couvert forestier et offre de nombreux avantages à la collectivité, dont la rétention des sols qui aide à lutter contre l'érosion, une meilleure qualité de l'air et un habitat pour les animaux et les insectes.

Résultats économiques

  • L'initiative a coûté 55 000 $. Elle permettra de réduire les besoins d'un traitement en aval plus onéreux, où l'on envoie les eaux de pluie dans un réservoir comme un étang ou un lac.
  • L'initiative aidera la Ville et les propriétaires à atténuer les coûts liés aux inondations.

Résultats sociaux

  • La Ville a reçu des commentaires positifs des membres de la collectivité portant sur l'attrait esthétique des éléments d'aménagement paysager qu'elle a intégrés dans la zone.
  • Une plaque à la mémoire des anciens combattants de la Première Guerre mondiale a été déplacée dans un lieu plus fréquenté du projet, où le public peut mieux l'apprécier.

Remplacement d'équipement de traitement des eaux usées

Le processus d'aération, où l'on ajoute de l'air aux eaux usées pour dégrader naturellement les éléments polluants, compte parmi les aspects les plus énergivores d'une usine de traitement des eaux usées. Dans le cadre du Plan de gestion stratégique de l'énergie de Thunder Bay, la Ville a remplacé dix huit de ses machines conventionnelles d'aération des eaux usées par cinq unités de turboventilation à haute efficacité qui permettent de réduire les coûts énergétiques de son usine de traitement des eaux usées, la Water Pollution Control Plant.

Résultats environnementaux

  • Comme les nouvelles unités de turboventilation ont grandement réduit le bruit, on a amélioré la santé et la sécurité à l'usine.

Résultats économiques

  • L'usine a réduit sa consommation d'électricité et les coûts connexes, en plus de diminuer ses besoins en maintenance.

Résultats sociaux

  • La Ville a obtenu des fonds pour cette initiative par l'entremise du programme Promotion des innovations en technologies de l'eau de l'Ontario, qui partagera les résultats du projet avec d'autres usines de traitement de l'eau de la province.

Initiatives en matière de produits alimentaires locaux

La stratégie d'alimentation locale de Thunder Bay permet à la Ville de créer un système d'alimentation plus durable et équitable dans l'ensemble de la région en répondant à des enjeux sociaux et économiques ainsi qu'aux questions en matière de santé. La stratégie, qui a également reçu le financement de la Fondation Trillium de l'Ontario, a établi un précédent en élaborant un contrat « d'achats à terme » avec les fermes locales pour favoriser les investissements consentis à l'agriculture locale, aider à répondre aux défis des producteurs locaux et augmenter leurs capacités de croissance. Selon les modalités du contrat d'achat à terme, la Ville accepte d'acheter une quantité précise de la récolte des agriculteurs à un prix prédéterminé, ce qui donne aux résidents accès à des fruits et à des légumes de haute qualité produits localement. Cette mesure permet également aux fermes d'investir en toute confiance dans des récoltes additionnelles. Le personnel de la Ville a atteint son objectif d'augmenter de 10 p. cent en 2014 l'approvisionnement alimentaire local des établissements gérés par la municipalité.

Résultats environnementaux

  • Les fruits et légumes produits localement sont acheminés sur des distances plus courtes pour atteindre le consommateur, réduisant les émissions provenant du transport et la consommation d'énergie liée à la réfrigération et à la transformation.
  • La Ville achemine les aliments produits localement dans ses propres organisations, dont les services de garde et les établissements qui offrent des services aux aînés.

Résultats économiques

  • En investissant dans l'économie agricole locale, la Ville aide à faire augmenter la demande de produits locaux, ce qui accroît le nombre d'emplois dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire et les secteurs connexes.
  • Le contrat d'achat à terme permet à la Ville de s'approvisionner en produits locaux et donne aux producteurs le temps et la sécurité nécessaires pour augmenter leurs capacités d'élargir ou de restructurer leurs exploitations, atteindre de nouveaux marchés ou financer des achats importants tout en restant maîtres de leurs entreprises.

Résultats sociaux

  • La Ville travaille en partenariat avec des organismes de services sociaux locaux pour offrir des services et des produits supplémentaires grâce à la transformation des aliments, comme la production de confiture à base de fraises locales. Ces produits seront bientôt mis en vente.
  • Au cours de la prochaine année, au moment de procéder aux achats, la Ville travaillera avec les grands distributeurs alimentaires pour les sensibiliser aux possibilités offertes localement.
  • La Ville continuera aussi de chercher des moyens lui permettant d'acheter plus d'aliments locaux à partir de ses budgets existants, tout en continuant de sensibiliser la collectivité élargie à l'importance des producteurs et des entreprises de transformation des aliments de la région.


Défis relevés

  • La municipalité doit concilier ses principes de diligence raisonnable avec l'imprévisibilité des changements climatiques et les priorités budgétaires concurrentes.
  • Sensibiliser le public aux changements climatiques est un défi continu. Toutefois, en raison des phénomènes climatiques violents survenus récemment, le public est plus intéressé aux projets d'atténuation et d'adaptation. 

Leçons retenues

  • Il est crucial de nommer un coordonnateur qui se consacre exclusivement au projet et de lui allouer les ressources nécessaires. De plus, celui-ci doit pouvoir compter sur le soutien des dirigeants et des élus au conseil.
  • Le développement durable a été intégré dans toute l'organisation.

Mise à jour : 20/01/2016