Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

Ville de Regina (Sask.)

Étape 5

Population      Membre des PPC depuis Cible de réduction des GES

213 789 habitants

1994 Activités municipales : 15 % sous les niveaux de 1990, d'ici 2012.
Activités de la collectivité : Design Regina : le plan directeur officiel établit des objectifs pour 11 secteurs municipaux et communautaires.

La caserne de pompiers n°4 de Regina

« Le recyclage contribue à rendre notre collectivité plus propre, plus verte et plus durable. Dans le cadre de notre programme Bac bleu, les citoyens de Regina ont recyclé plus de   16 865 tonnes de matières. Grâce à une bonne collaboration, notre collectivité peut parvenir à recycler plus de 40 % des déchets ménagers et à éviter l'enfouissement de   28 000 tonnes de déchets chaque année. » 
— Michael Fougere, maire

 

La Ville de Regina a été l'une des premières villes du pays à faire partie du programme Partenaires dans la protection du climat. Tout comme la FCM, la municipalité a joué un rôle de premier plan dans les discussions sur l'établissement des objectifs de réduction des émissions.

La croissance rapide qu'a connue Regina au cours de la dernière décennie en raison de l'expansion de différents secteurs économiques (pétrole, potasse, agriculture) a eu pour effet d'exercer des pressions supplémentaires sur les opérations et les services municipaux. Toutefois, grâce à la mise en œuvre d'initiatives de réduction de la consommation d'énergie - dont une série de mesures d'améliorations écoénergétiques des installations municipales - la Ville a pu réduire ses émissions annuelles d'environ 2 500 tonnes.

On prévoit qu'au cours des 25 prochaines années, la population de Regina augmentera de 100 000 habitants. Cette croissance a été un élément au cœur du développement du plan directeur officiel de la Ville, Design Regina. Le plan renferme des objectifs pour 11 secteurs d'activité municipale, dont l'environnement, le transport, l'infrastructure et le développement économique.

Regina a obtenu de l'aide du Fonds municipal vert de la FCM pour mettre en œuvre ses projets de réseautage éco-industriel, de production d'énergie renouvelable et d'aménagement de quartiers durables.

Principaux projets et résultats

La caserne de pompiers LEED Or est le bâtiment municipal le plus écoénergétique de Regina

La nouvelle caserne de pompiers no 4 est la première caserne « verte » de la ville. L'empreinte environnementale de cette caserne est bien moindre que celle des casernes conventionnelles; par ailleurs, ce bâtiment offre aux employés un environnement sain et confortable, et les coûts de fonctionnement seront beaucoup moins élevés pendant toute sa durée de vie.  

En 2013, la caserne de pompiers no 4 a reçu la certification LEED Or du Conseil du bâtiment durable du Canada; il est ainsi devenu la sixième caserne de pompiers LEED Or au pays, et la seule en Saskatchewan. En fait, il ne s'agit pas seulement de la caserne la plus verte au Canada, mais aussi du bâtiment municipal le plus écoénergétique de Regina. Le bâtiment est bien isolé et comporte des systèmes mécaniques, électriques et CVCA à haut rendement énergétique. Il est notamment équipé de systèmes de chauffage solaire de l'eau, de dispositifs d'éclairage écoénergétiques avec détecteurs de mouvement, de chaudières à haut rendement, d'un système ultramoderne de contrôle de la température et de l'humidité ainsi que d'une tour de séchage vitrée qui peut aussi servir de puits de ventilation et contribuer ainsi au refroidissement du bâtiment.   

Conformément aux exigences du programme LEED, la santé des occupants a été une considération majeure dans la conception du nouveau bâtiment. Les adhésifs, les produits d'étanchéité, le bois composite, les peintures et les revêtements de sol utilisés sont tous à faibles émissions. Les fenêtres des dortoirs peuvent s'ouvrir, ce qui permet d'avoir une ventilation naturelle et favorise le confort des occupants. Et l'emplacement des fenêtres a été pensé pour laisser pénétrer la lumière naturelle et offrir une vue sur le quartier et les espaces paysagés environnants; les brise-soleil installés sur la façade sud du bâtiment permettent de bénéficier de la chaleur du soleil en hiver et procurent de l'ombre en été.   

Avantages environnementaux

  • La caserne verte a une empreinte environnementale beaucoup plus faible que les casernes conventionnelles, en plus d'être équipée de systèmes mécaniques, électriques et CVCA à haut rendement énergétique. 
  • La caserne no 4 était inscrite au programme d'énergie verte de SaskPower, qui garantit que la moitié de l'électricité d'un bâtiment provient de sources certifiées conformes aux normes ÉcoLogo.
  • Grâce aux appareils sanitaires à faible débit, la consommation d'eau est inférieure de 51 % par rapport à celle des installations conventionnelles.  
  • Afin de réduire la charge sur le système de gestion des eaux pluviales de la ville, on a aménagé le terrain de manière à inclure un bassin de retenue végétalisé. Les aires paysagées se composent de graminées indigènes, qui exigent peu d'entretien et aucune irrigation. 
  • La caserne a été construite selon des méthodes écologiques : au moins 60 % des rebuts de construction ont été valorisés, 15 % des matériaux utilisés étaient des matériaux recyclés et plus de 20 % provenaient de la région, et plus de 50 % du bois de construction est certifié FSC.   

Avantages économiques

  • La nouvelle caserne no 4 est 60 % plus écoénergétique que l'ancienne caserne, ce qui se traduit par des économies annuelles de 20 000 $ en coûts de fonctionnement.  

Avantages sociaux

  • La caserne no 4 a été construite selon les normes LEED, qui prennent en compte la santé et le bien-être des occupants.
  • Les employés mentionnent que la caserne offre un environnement de travail de qualité supérieure. 

L'expansion du programme de recyclage permet d'éviter l'enfouissement des déchets

Les pratiques de gestion des déchets de Regina incluent maintenant le programme de recyclage Bac bleu pour les maisons unifamiliales. Ce programme a été implanté en 2013 en partenariat avec Emterra Group. Depuis, 98 % des propriétaires de Regina participent au programme; en janvier 2015, le programme a été étendu aux copropriétés et aux appartements. La Ville a pu améliorer son taux de valorisation grâce au nouveau système de tri automatisé d'Emterra, qui peut traiter jusqu'à 50 000 tonnes de matières recyclables par an.  

Avantages environnementaux

  • Le taux de valorisation est actuellement d'environ 18 %, et la Ville vise un taux de 40 % grâce à son programme élargi.
  • Plus de 1 000 tonnes de matières recyclées (asphalte, acier, etc.) ont été utilisées pour l'aménagement de l'installation d'Emterra. L'installation compte par ailleurs d'autres composantes permettant la réduction de la consommation d'énergie, telles des portes et fenêtres à haut rendement énergétique, l'utilisation de la lumière naturelle, des appareils à faible débit et des matériaux obtenus auprès de fournisseurs écoresponsables. 

Avantages économiques

  • La Ville touche 25 % des revenus qu'Emterra tire de la vente des matières recyclables. Cette formule de partage des revenus et l'imposition de droits d'utilisation contribuent au financement du programme de recyclage.

Avantages sociaux

  • Il s'agit d'un programme pratique pour les résidents. Ceux-ci peuvent s'inscrire pour recevoir des rappels des calendriers de collecte par courriel, par téléphone ou sur Twitter. 
  • Le recyclage peut réduire considérablement la quantité de déchets enfouis et prolonger ainsi la durée de vie des sites d'enfouissement existants, ce qui se traduit par des économies de millions de dollars, qui auraient autrement été consacrés à l'aménagement de nouveaux sites. 

Programme de conservation de l'eau : protéger une précieuse ressource

Regina dispose d'un programme de conservation de l'eau depuis 1985. Après plusieurs améliorations apportées au début du programme – dont la mise en œuvre d'initiatives de communication visant à sensibiliser la population et à l'encourager à conserver l'eau, et le remplacement de compteurs d'eau défectueux – la consommation d'eau annuelle de la Ville a diminué considérablement. En 2015, la Ville regarnira environ 4 kilomètres de conduites d'eau afin de réduire les fuites; au cours des deux prochaines années, elle remplacera également deux pompes à eau de l'usine de traitement.

Avantages environnementaux

  • La consommation d'eau à Regina est passée de 39 milliards de litres en 1988 à 28,5 milliards de litres en 2007, alors que la population a augmenté de 14 % au cours de la même période. Au cours des dernières années, le taux de consommation d'eau est demeuré relativement stable, aux environs de 22 milliards de litres par année, tandis que la population a continué de croître.

Avantages économiques

  • Si elles ne sont pas décelées, les fuites des conduites peuvent coûter des millions de dollars aux municipalités et entraîner d'importants problèmes structuraux. Le fait d'avoir été proactive et de n'avoir pas tardé à réparer et à remplacer les conduites d'eau a permis à la Ville de réduire ses dépenses. 
  • Les résidents sont devenus plus conscients de la valeur de l'eau. En modifiant sa structure de tarification de l'eau et en imposant maintenant des frais pour chaque mètre cube d'eau utilisé, la Ville a démontré que les mesures incitatives financières combinées à une bonne communication peuvent faciliter la gestion de la demande pour des ressources limitées.  

Avantages sociaux

  • En tarifiant la consommation d'eau de manière équitable grâce à des compteurs et en encourageant les résidents à limiter à une journée par semaine l'utilisation de l'eau à l'extérieur, la Ville facilite la gestion des pics de demande au cours des mois d'été chauds et secs. 


Défis relevés

  • Les grands enjeux des changements climatiques n'ont pas toujours d'écho à l'échelle locale. Étant donné que Regina n'a pas de problèmes de pollution de l'air et n'a pas subi de dommages environnementaux visibles, les résidents peuvent ne pas saisir à quel point il est important de protéger le climat.
  • Il peut s'avérer difficile de calculer avec exactitude les émissions associées aux activités municipales, car les méthodes et les données disponibles varient au fil du temps. Il est également difficile de recueillir des données exactes sur les émissions associées aux activités communautaires, puisque les sociétés locales de services publics ne tiennent pas de relevés appropriés de la consommation d'énergie à l'échelle de toute la collectivité. Ainsi, Regina doit acheter les données sur la consommation de carburant à une société de services de marketing de l'extérieur de la province pour pouvoir surveiller les émissions dans le secteur du transport. 

Leçons retenues

  • Les engagements et les objectifs de réduction des émissions doivent être réalistes, et tous les services doivent collaborer pour choisir des projets qui correspondent aux objectifs et aux priorités de la municipalité et de la collectivité.
  • Les villes doivent s'adresser aux services publics locaux d'électricité et de gaz naturel pour obtenir les données dont elles ont besoin pour achever l'étape 1 et pour calculer les émissions annuelles. 

Mise à jour : 16/12/2015