Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

Ville de Surrey (C.-B.)

Étape 5

Population Membre de PPC depuis Objectifs de réduction des GES
468 251 
habitants
1996 Municipal :
  • 20 % par rapport aux niveaux de 2009 d'ici 2020  
Collectivité : 
  • 33 % par rapport aux niveaux de 2009 d'ici 2020 (20 % par rapport aux niveaux de référence d'ici 2020 dans le secteur résidentiel)
  • 80 % par rapport aux niveaux de 2009 d'ici 2050

« Un engagement à l'égard d'une infrastructure et de technologies durables est essentiel pour assurer, aujourd'hui et demain, une qualité de vie supérieure pour les résidents. Nous avons élaboré la Charte du développement durable, qui nous sert de guide et de cadre pour prendre des décisions judicieuses quand il s'agit de planifier l'avenir de Surrey. »
– Dianne Watts, ancienne mairesse, Ville de Surrey

 

Depuis son adhésion au programme Partenaires dans la protection du climat (PPC) en 1996, la Ville de Surrey n'a cessé de réduire son empreinte carbone. Adoptée en 2008, la Charte du développement durable de la Ville oriente son engagement à lutter contre les changements climatiques en jetant les bases de toutes les décisions municipales. Toutes les initiatives de développement durable de Surrey  ̶  depuis son Plan communautaire en matière d'énergie et d'émissions de 2013 jusqu'à ses efforts en gestion des matières résiduelles en passant par ses initiatives dans le domaine des transports, notamment son programme de parc automobile vert  ̶  contribuent à la vision et aux objectifs énoncés dans la charte. Ceux-ci incluent le recours à la comptabilité du triple résultat, la protection de l'habitat naturel, l'aménagement d'un centre-ville dynamique doté d'un transport en commun efficace, l'installation de systèmes fonctionnant à l'énergie renouvelable et l'entretien des systèmes pour atteindre un bilan carbone neutre. Les résidents peuvent suivre les progrès réalisés par la Ville sur plusieurs fronts grâce à l'outil en ligne Tableau de bord du développement durable.

La Ville a été en mesure de franchir l'étape 5 en 2012 en réduisant ses émissions municipales de GES. Elle vient d'adopter une Stratégie communautaire de lutte contre les changements climatiques qui a obtenu le soutien du Fonds municipal vert de la FCM (FMV 11040) en vue de réduire ses émissions de la collectivité.

Principaux projets et résultats

Parc vert

Surrey, qui a obtenu la cote Or du programme E3 Fleet du Fraser Basin Council, s'est distinguée pour diverses initiatives de parc vert. La Ville a acheté des véhicules hybrides, électriques ou fonctionnant au gaz naturel comprimé (GNC) et a pris des mesures pour choisir des véhicules convenant à ses besoins. Elle a également eu recours à des stratégies d'optimisation des itinéraires, réduit la consommation de carburant, installé des bornes de recharge de véhicules électriques pour les résidents et son parc automobile et coordonné la formation du personnel.

Résultats environnementaux

  • Les émissions de GES des véhicules appartenant à la Ville et des véhicules qu'elle loue ont été réduites de 18 %.
  • La Ville a réduit de 1,3 % la consommation de carburant de son parc sur douze mois.
  • La municipalité s'est engagée à réduire les émissions de ses véhicules de 20 % d'ici 2020.

Résultats économiques

  • Chaque véhicule électrique municipal a permis à la Ville de réduire ses coûts annuels en carburant de 1 000 $.
  • La formation des conducteurs sur les techniques de conduite écoénergétique permet de réduire la consommation de carburant et de diminuer les coûts de 10 %. 

Résultats sociaux

  • La Ville est reconnue pour avoir l'un des meilleurs parcs municipaux verts au Canada.
  • La Ville compte 16 bornes de recharge pour les véhicules électriques municipaux et privés.

Bâtiments durables

Le programme des bâtiments durables de Surrey a contribué à améliorer le rendement des bâtiments et à réduire la facture d'énergie depuis 2009. Les améliorations écoénergétiques incluent le remplacement d'appareils d'éclairage et de fenêtres, l'installation de systèmes de chauffage et de climatisation haute efficacité et l'utilisation d'énergies renouvelables. Dans de nombreux édifices municipaux, un programme de sensibilisation à l'économie d'énergie au travail mobilise et informe les employés.

Résultats environnementaux

  • En raison de la réduction de la consommation d'électricité dans les installations municipales, les émissions de GES ont diminué de plus de 600 tonnes entre 2009 et 2013.
  • Un système énergétique de quartier (géothermal) chauffe et refroidit le nouvel hôtel de ville et les bâtiments adjacents et devrait réduire la consommation d'énergie de 60 % et les émissions connexes de 1 200 tonnes par an.
  • En vertu du règlement sur les systèmes énergétiques de quartier, tout aménagement d'une certaine taille au centre-ville doit être entièrement compatible à des fins de connexion.    

Résultats économiques

  • De nombreuses mesures d'économie d'énergie ont été adoptées à faible coût, voire sans frais, et la période de récupération est d'un à deux ans.
  • L'hôtel de ville construit récemment a obtenu la certification Or de LEEDâ et sa facture d'énergie annuelle devrait diminuer de près de 100 000 $.   

Résultats sociaux

  • Les bâtiments (p. ex., la bibliothèque Semiahmoo et l'installation de la GRC ayant obtenu la certification Argent de LEED) sont conçus de façon à accroître le confort et la sécurité des utilisateurs.
  • Des matériaux à faibles émissions, notamment des adhésifs, des produits d'étanchéité, des peintures et des tapis, ont été utilisés dans le cadre de la construction de bâtiments écologiques.

Gestion des matières résiduelles

Lancé en 2012, le programme de trois bacs de Surrey Rethink Waste utilise des camions fonctionnant au GNC pour recueillir toutes les matières résiduelles et tous les produits recyclables et déchets organiques. D'ici 2017, la Ville entend ouvrir une installation qui utilisera les déchets organiques municipaux pour produire du biogaz destiné aux camions de collecte des déchets. 

Résultats environnementaux

  • Surrey a atteint son objectif de valorisation des matières résiduelles de 70 % établi pour 2015 (hausse de 38 % par rapport à 2007) dans les trois mois suivant le lancement du programme en 2012.
  • Le volume des déchets mis en décharge a diminué de 43 %.
  • Les camions fonctionnant au GNC ont réduit les émissions annuelles de GES d'environ 435 tonnes et de matières particulaires de 90 %.

Résultats économiques

  • La Ville économise environ 3 millions de dollars par an en redevances de déversement et en frais de personnel et de carburant.
  • L'optimisation des itinéraires de collecte permet de réduire les coûts d'entretien et les temps de déplacement et de prolonger la durée de vie des rues (moins de camions y circulent).

Résultats sociaux

  • La collecte prévue toutes les deux semaines réduit le nombre de camions sur les routes municipales.
  • La participation à la valorisation des matières résiduelles peut encourager les résidents à adopter d'autres modes de vie plus durables.


Défis relevés

  • Les ressources sont limitées pour les programmes novateurs faisant la promotion du développement durable puisque les fonds municipaux sont principalement alloués aux services essentiels, comme la police, les pompiers, les routes, les égouts et l'eau.
  • L'élaboration de messages pour mobiliser tous les secteurs communautaires est difficile dans une grande ville diversifiée sur le plan culturel.

Leçons retenues

  • La mobilisation de la collectivité est essentielle pour atteindre les objectifs à long terme. La Ville recueille constamment de la rétroaction, en appliquant les principes de consultation élaborés en partenariat avec 38 associations communautaires.
  • L'adoption d'approches comptables axées sur le triple résultat et le cycle de vie permet à la Ville de mettre à l'essai de nouvelles stratégies et technologies.

Mise à jour : 15/01/2015