Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

Ville de Nelson (C.-B.)

Étape cinq

Population Membre de PPC depuis Objectifs de réduction des GES

10 230
habitants

2007
  •  Réduire les émissions municipales de 25 % par rapport aux niveaux de 2007 d'ici 2015, de 36 % par rapport aux niveaux de 2007 d'ici 2020 et de 43 % d'ici 2025.

  • Réduire les émissions de GES par habitant de 57 %, les émissions de GES de la collectivité de 43 % et la consommation d'énergie de la collectivité de 26 % d'ici 2040.

« La Ville de Nelson va de l'avant en réduisant ses émissions et sa consommation d'énergie, et je suis ravi que nous continuions d'être un chef de file dans ce domaine. Nous avons franchi les étapes de PPC, ce qui témoigne de notre détermination et de notre engagement à lutter contre les changements climatiques. »
John Dooley, maire de la Ville de Nelson

 

Depuis l'adoption de son plan municipal de réduction des GES en 2010, la Ville de Nelson a entrepris des améliorations écoénergétiques complètes ou partielles de bâtiments et des initiatives d'écologisation de son parc de véhicules en plus de tenir des ateliers de mobilisation des employés et des intervenants. Selon son inventaire des émissions de 2013, Nelson a déjà réduit ses émissions de 20 %. Grâce à une surveillance continue des émissions et à l'inventaire annuel des émissions de GES, les employés municipaux peuvent déterminer si Nelson réalise les économies et les objectifs de réduction prévus. Depuis 2010, les projets de réduction des GES de la Ville ont permis de réduire la facture d'énergie de plus de 80 000 $.

Sur le plan de la collectivité, la Ville estime que le développement durable va de pair avec une économie productive, un environnement bien protégé et des citoyens en bonne santé ayant très à cœur la culture. En collaboration avec plus de 30 intervenants communautaires, elle a établi la stratégie Path to 2040 Sustainability Strategy. Elle a aussi peaufiné ses objectifs municipaux de réduction des émissions de GES de la collectivité dans son plan d'action intitulé Low Carbon Path to 2040 Community Energy and Emissions Action Plan, lequel orientera toutes les décisions futures en matière de planification et de politiques se rapportant aux initiatives communautaires de réduction des GES.

Principaux projets et résultats

Améliorations écoénergétiques de l’hôtel de ville et du centre municipal

Les chaudières de l'hôtel de ville et du centre municipal ont été modernisées en 2012. Les ingénieurs ont calculé les pertes de chaleur pour chaque bâtiment puis ont adapté la taille des nouveaux appareils en fonction de la charge calorifique.

Avantages environnementaux

  • La consommation de gaz naturel a été réduite de 31 % à l'hôtel de ville et de 35 % au centre municipal.
  • Dans l'ensemble, les émissions de GES ont été réduites de 124 tonnes, soit l'équivalent d'une réduction de 10 % des émissions municipales.

Avantages économiques

  • Les économies annuelles s'élèvent à 25 000 $, et la période de récupération simple est de 13 ans.

Avantages sociaux

  • L'installation a été confiée à un entrepreneur local, ce qui a créé des emplois.

Dispositif de commande numérique

Un dispositif de commande numérique a été installé dans un bâtiment à usage mixte qui comprend le commissariat de police et la bibliothèque municipale. Le dispositif régule le système CVC du bâtiment à l'aide de thermostats, de sondes de température de l'air extérieur et de détecteurs de CO2.

Avantages environnementaux

  • La consommation de gaz naturel a diminué de 19 % et celle d'électricité, de 6 %.
  • Les émissions de GES ont diminué de 15 tonnes.

Avantages économiques

  • Les économies annuelles s'élèvent à 4 400 $, et la période de récupération simple est de 10 ans.

Avantages sociaux

  • Le confort des occupants a été amélioré grâce aux zones du bâtiment contrôlées individuellement. Il est ainsi possible de chauffer ou de climatiser des sections particulières.  

Chaudière à biogaz de l'usine de traitement des eaux usées

Une chaudière à biogaz a été installée à l'usine de traitement des eaux usées de la Ville et utilise comme combustible le méthane produit sur place.

Avantages environnementaux

  • On estime les réductions de GES à 60 tonnes par an.
  • Entre 50 et 80 % du méthane généré à l'usine est utilisé.

Avantages économiques

  • On estime que la réduction de la consommation de propane permettra à la Ville d'économiser 40 000 $ par an.
  • Le recours à la chaleur excédentaire pour chauffer l'air extérieur admis dans le bâtiment dans le cadre d'un nouveau projet d'amélioration de la ventilation permettra d'éviter une augmentation de la facture d'énergie de 30 000 $ et le rejet de 45 tonnes supplémentaires d'émissions de GES.

Avantages sociaux

  • Le biogaz réduit la consommation d'autres sources d'énergie, ce qui offre une plus grande sécurité énergétique.
  • On réduit la pollution environnementale et les odeurs.


Défis relevés

  • Nombre des premiers projets de la Ville étaient des solutions faciles. Les projets à plus long terme et peut-être plus onéreux poseront un défi constant.

  • Des priorités différentes d'autres paliers de gouvernement peuvent influer sur la capacité de la Ville de trouver rapidement une solution aux problèmes liés aux changements climatiques.

Leçons retenues

  • Mobiliser toutes les parties dès que possible dans le processus et passer du temps à communiquer avec chaque groupe.

  • Obtenir du soutien du personnel constitue une étape importante du processus de mise en œuvre, peu importe le type de projet ̶ les chefs de service rencontrent chaque année leurs employés pour les faire participer au processus de planification et recueillir leur rétroaction sur les projets visant les GES.

Mise à jour : 23/09/2014