Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

Ville d'Edmonton (Alb.)

Étape 5

Population Membre de PPC depuis Objectifs de réduction des GES

812 201
habitants

1995
  • Réduire les émissions de GES résultant des activités municipales de 50 % d'ici 2020 et de 80 % d'ici 2050 par rapport aux niveaux de 2008. 
  • La Ville réexamine actuellement sa cible pour les émissions de la collectivité dans le cadre de l'élaboration de sa Stratégie de transition énergétique.

Générateurs au gaz d’enfouissement

« Les gouvernements fédéral et provinciaux n'iront pas loin dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre sans un profond engagement de la part des collectivités locales. Les Villes l'ont déjà compris. Edmonton et d'autres Villes ont participé à la fondation d'ICLEI en 1990 et Edmonton demeure un chef de file au sein du programme des Partenaires dans la protection du climat. »
Don Iveson, maire d'Edmonton

 

À titre de membre fondateur du programme des Partenaires dans la protection du climat (PPC) et étant l'une des deux premières municipalités à avoir réalisé les cinq étapes de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) découlant des activités municipales, la Ville d'Edmonton a fait la preuve de sa détermination en matière de lutte contre les changements climatiques. En 1998, des représentants de la Ville et des services publics ont mis au point un vaste plan de réduction des émissions résultant des activités municipales; un an plus tard, la Ville en élargissait la portée pour adopter une approche plus axée sur la collectivité faisant appel à la participation de tous les secteurs. La stratégie a été modifiée pour inclure l'initiative collective CO2RE, un programme qui aide les résidents et les propriétaires d'entreprises à réduire leurs émissions de GES.

En 2012, la Ville a établi de nouvelles cibles de réduction des émissions de GES émises par les activités municipales et elle analyse actuellement ses cibles pour une réduction des émissions de la collectivité. Sa Stratégie de transition énergétique précise diverses options et divers scénarios en matière énergétique en vue d'atteindre les objectifs fixés dans son plan stratégique environnemental de 2011, The Way We Green. Le plan de réduction des émissions de GES de la collectivité d'Edmonton a bénéficié de l'appui du Fonds municipal vert de la FCM (FMV 3070).

Principaux projets et résultats

Installation LEED® pour le réseau de transport collectif

L'immeuble Edmonton Transit System Centennial Garage abrite les activités opérationnelles pour un parc de 25  autobus et se distingue par un mur solaire et un toit réfléchissant. L'installation a obtenu la certification LEED® Argent en 2010.

Avantages environnementaux

  • Le mur solaire réduit la demande de chauffage d'environ 1 800 gigajoules par année.
  • Le toit blanc réfléchissant réduit la quantité d'énergie requise pour la climatisation, diminue l'incidence de l'expansion thermique et prolongera la durée de vie utile du toit.
  • Le bâtiment intègre des matériaux recyclés et limite à de faibles niveaux les émissions de composés organiques volatils.   

Avantages économiques

  • L'établissement est 33 % plus écoénergétique qu'un bâtiment type du même genre et aux dimensions similaires.
  • La consommation d'eau pour le lavage des autobus a été réduite de deux millions de litres annuellement par autobus.
  • L'aménagement paysager résistant à la sécheresse et les appareils à faible débit réduisent la consommation d'eau ainsi que les coûts.

Avantages sociaux

  • Le système de contrôle de la qualité de l'air intérieur aide à éliminer les contaminants.
  • Les fenêtres à châssis ouvrant installées dans les zones occupées assurent une lumière du jour et une ventilation naturelle tout en fournissant un espace de travail plus agréable. 

Installation de compostage d'Edmonton

Installation de compostage d'Edmonton

Depuis 2000, l'installation de compostage d'Edmonton transforme en compost les déchets ménagers organiques et les boues d'épuration (biosolides). C'est l'installation la plus importante du genre en Amérique du Nord.

Avantages environnementaux

  • L'installation aide à réacheminer chaque année jusqu'à 60 % des déchets résidentiels.
  • L'installation peut traiter 200 000 tonnes de déchets résidentiels et 25 000 tonnes de biosolides.
  • Le compost produit pour l'agriculture et l'aménagement paysager diminue les besoins d'engrais chimiques et réduit au minimum la contamination par les nitrates des eaux de surface et des eaux souterraines (un danger pour la santé humaine).   

Avantages économiques

  • Le réacheminement des déchets organiques permet d'éviter l'aménagement de nouveaux lieux d'enfouissement : à des coûts pouvant atteindre des millions de dollars.
  • Des possibilités de nouveaux flux de rentrées, notamment des revenus tirés des matières récupérables comme les métaux et les appareils électroniques, pour contrebalancer les coûts d'exploitation de l'installation.   

Avantages sociaux

  • Le procédé de compostage réduit les odeurs grâce aux filtres des systèmes d'évacuation (une couche de copeaux de bois, d'écorces et de compost fini) installés à l'extérieur du bâtiment d'aération.
  • Le compost est maintenant offert aux agriculteurs, paysagistes, pépinières et entreprises d'assainissement des champs de pétrole de la région.

Programme d’énergie solaire et d’économie d’énergie

Dans le cadre d'un partenariat réunissant des experts-conseils en énergie et la Ville d'Edmonton, l'Edmonton Federation of Community Leagues a installé des systèmes photovoltaïques (PV) solaires dans six bâtiments d'associations communautaires. Les associations participantes ont investi entre 6 000 $ et 11 000 $ pour les panneaux PV et le matériel requis (selon les exigences du système), de même que pour un appareil de surveillance électronique qui affiche la quantité d'électricité produite. Les participants ont également pu profiter de vérifications de la consommation d'énergie en vertu du programme TAME (Taking Action to Manage Energy) de modernisation d'immeubles offert par l'entremise du Municipal Climate Change Action Centre (MCCAC).

Avantages environnementaux

  • Les systèmes photovoltaïques solaires de 1,2 kilowatt produisent une moyenne de 1 300 kilowattheures d'énergie renouvelable chaque année, aidant ainsi à contrebalancer une dépendance aux centrales au charbon qui produisent plus de la moitié de toute l'électricité en Alberta.
  • Les travaux d'amélioration écoénergétique de divers bâtiment incluent le remplacement d'appareils de chauffage, la modernisation de l'éclairage, la pose de coupe-froid et l'installation de commandes de ventilation et de thermostats programmables. 
  • Les réductions combinées d'émissions de GES des six bâtiments atteignent environ 55 tonnes par année   

Avantages économiques

  • Au total, 135 610 $ ont été investis dans les six bâtiments, incluant une remise de 50 000 $ du MCCAC et une contribution de 30 000 $ de la Ville
  • Les économies en matière de consommation interne d'électricité ont été calculées selon le prix de livraison (de 11 à 14 cents le kilowattheure). Selon l'EFCL, la valeur de l'énergie produite en 2012 se situait à 132 $ par an, en fonction de l'exportation de la moitié de l'énergie produite. L'EFCL prévoit une hausse des économies au cours des prochaines années.  

Avantages sociaux

  • Le dispositif d'affichage du système indique aux membres de la collectivité la quantité d'électricité produite, ce qui ajoute une valeur éducative au projet, tout en permettant de soutenir les activités de relations publiques.
  • Les améliorations écoénergétiques des bâtiments ont amélioré le confort et la sécurité des usagers.


Défis relevés

  • La poursuite des efforts de sensibilisation du Conseil à l'égard des enjeux relatifs aux changements climatiques et aux GES est un défi constant, surtout lorsque les membres du conseil municipal changent.
  • Selon les prévisions, les nouveaux bâtiments et l'augmentation du parc de véhicules municipaux se traduiront par une hausse des émissions de GES; la Ville prévoit cependant contrebalancer partiellement ces hausses en achetant davantage d'énergie verte, en modernisant l'éclairage des voies publiques et des bâtiments existants et en réduisant les émissions provenant des lieux d'enfouissement.

Leçons retenues

  • Les membres du Conseil municipal ayant reconnu que l'atteinte des cibles de l'Étape 2 du programme des PPC dépendrait de la collaboration de tous les secteurs de la collectivité, ils ont élaboré un seul plan coordonné pour s'attaquer à la fois aux émissions communautaires et aux émissions découlant des activités municipales.
  • Pour atteindre les cibles du programme des PPC, il a fallu mettre à jour la politique relative aux bâtiments durables et restructurer le système de gestion environnementale – afin qu'ils soient compatibles avec les activités de toutes les directions générales.

Mise à jour : 23/09/2014