Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant
Partenaires dans la protection du climat

À propos des changements climatiques et de l’énergie

Les scientifiques du monde entier s’entendent pour dire que notre planète se réchauffe. D’abondantes données indiquent que le climat du globe s’est réchauffé au cours des 150 dernières années. La hausse de température n’a pas été constante; des cycles de réchauffement et de refroidissement se sont succédé à plusieurs décennies d’intervalle. Néanmoins, la tendance à long terme est au réchauffement net du globe. En raison de ce réchauffement, les glaciers alpins fondent, le niveau de la mer augmente et les zones climatiques se déplacent.

Les climatologues du monde entier reconnaissent que les températures moyennes du globe pourraient augmenter de 1,4 à 5,8 oC d’ici la fin du siècle. Cette hausse ne sera pas répartie de manière uniforme dans le monde; au Canada, on pourrait assister dans certaines régions à une hausse des températures annuelles moyennes supérieures à 5 degrés.

Les changements climatiques sont plus qu’une tendance au réchauffement. La hausse des températures donnera lieu à des changements dans de nombreux aspects météorologiques, comme la configuration des vents, la quantité et le type de précipitations, et le type et la gravité des phénomènes météorologiques violents qui pourraient se produire. Ces changements climatiques pourraient avoir de lourdes conséquences imprévisibles sur les plans environnemental, social et économique.

Les années 1980 et 1990 sont les décennies les plus chaudes jamais enregistrées, l’année 1998 ayant été la plus chaude. On a connu au cours des 15 dernières années les dix années les plus chaudes de l’histoire météorologique du monde. Le XXe siècle a été le plus chaud à l’échelle mondiale au cours du dernier millénaire.

Pour de plus amples renseignements sur les changements climatiques, visitez les sites web suivant :

Pourquoi agir localement en matière de changement climatique?

Les gouvernements municipaux ont un important rôle à jouer dans la protection du climat. Les gouvernements municipaux ont une incidence ou un contrôle directs ou indirects sur près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre du Canada (350 millions de tonnes). D’ici 2012, les collectivités pourraient réduire de 20 à 50 Mt les émissions de gaz à effet de serre attribuables aux activités municipales et aux initiatives communautaires grâce à des investissements dans l’infrastructure environnementale et l’infrastructure de transport durable.

Mise à jour : 10/03/2014