Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Aménagement de quartiers 2015 - Plan

Arrondissement de Saint-Laurent, Ville de Montréal (Québec)

Plan « TOD Bois-Franc »

Population : Durée du projet : Valeur totale du projet :

99 334 habitants

  • 1re phase : 10 ans (jusqu'en 2025)
  • 2nde phase : 25 ans (prévue)
  • 1re phase : 100 M$ (investissement public); 1 G$ (investissement privé)
  • 2nde phase : 100 M$ (investissement public); 1 G$ (investissement privé)

Transcription

L'arrondissement de Saint-Laurent a commencé à élaborer un plan de réaménagement qui prévoit la création d'un quartier mixte sur un rayon d'un kilomètre autour de la gare de train actuelle et de la future gare intermodale (train/métro) Bois-Franc. Ce projet, fondé sur les principes du TOD (Transit Oriented Development – aménagement axé sur le transport en commun [AATC]), sera réalisé en deux phases au terme desquelles l'arrondissement bâtira au moins 6 000 logements, et elle consacrera 40 000 m2 à des commerces et à des bureaux visant la certification LEED Argent. En outre, ce nouveau quartier comprendra des corridors de transports actifs ainsi que des toitures végétalisées et des îlots de végétaux comestibles. Les terrains contaminés auront été au préalable réhabilités, et l'arrondissement privilégiera l'utilisation de matériaux fabriqués localement ainsi que la revalorisation des débris de construction.

Avec une inauguration prévue en 2025, la gare Bois-Franc deviendra la troisième gare intermodale de Montréal en-dehors du centre-ville. Cette nouvelle gare permettra de mieux desservir les arrondissements Saint-Laurent et Ahuntsic-Cartierville ainsi que le nord-ouest de l'île de Montréal, sans oublier le Technoparc Montréal qui offre à lui seul 115 000 emplois, ce qui classe Saint-Laurent au 2e rang des pôles d'emploi à Montréal.

« TOD Bois-Franc » deviendra ainsi un projet phare qui servira d'exemple à de nombreux arrondissements et municipalités.

Résultats

Environnementaux Économiques Sociaux
  • Diminution de la consommation de carburant et des GES
  • Importante réduction des îlots de chaleur, des eaux de ruissellement ainsi que des polluants déversés dans le réseau de la Ville 
  • Réhabilitation des terrains contaminés
  • Accroissement de la valeur foncière de plus de 1,2 G$ et revenu annuel de 15 M$ en taxes foncières municipales 
  • Importante réduction des coûts annuels de gestion des eaux usées  
  • Réduction des coûts liés à la consommation et à la production d'énergie
  • Meilleur accès aux services, aux commerces et aux transports
  • Quartier favorisant la mixité sociale et la mixité des usages incluant des logements sociaux, des espaces commerciaux et plus
  • 17 % de la surface consacrés à des parcs où des raccordements pour la bicyclette et la marche ont été aménagés

Défis relevés

  • Un des principaux défis a consisté à convaincre le promoteur d'abandonner sa vision du développement et d'adhérer à la vision novatrice préconisée par Saint-Laurent. L'arrondissement a dû aussi s'entendre avec les propriétaires des terrains adjacents pour élaborer un projet intégré novateur et durable.
  • L'arrondissement a dû défendre sa vision du développement urbain axée sur le transport collectif avant même que le gouvernement du Québec ne s'engage officiellement à prolonger le métro jusqu'à la gare Bois-Franc.
  • En raison de nombreux terrains vacants, de la présence d'un environnement industriel déstructuré ainsi que du caractère autoroutier peu convivial du boulevard Henri-Bourassa, la vision de l'arrondissement paraissait inatteignable. Ces différentes approches soulignées dans les propositions d'aménagement ont été frappantes dans l'aménagement du pôle commercial.   

Leçons retenues

  • Créer des partenariats avec les promoteurs en leur démontrant que le projet répond aussi aux intérêts privés; et obtenir l'adhésion de la population en l'informant et en la consultant avant d'élaborer des plans.
  • Prévoir assez de temps pour les négociations avec les promoteurs. Pour l'arrondissement, les négociations se sont étendues sur presque deux ans.
  • Développer une vision à long terme avant de rechercher des promoteurs et de présenter un concept exhaustif.
  • Enraciner cette vision dans des valeurs et des convictions profondes, et oser entreprendre sa mise en œuvre malgré les obstacles et l'adversité.
Mise à jour : 25/04/2016