Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

2005 Bâtiments – Gagnant ex æquo 3

District régional du Grand Vancouver (DRGV), Colombie-Britannique

Programme de construction durable des bâtiments

Population : 2 133 000

Le Programme de construction durable des bâtiments, Green buildings program, contribuera à rationaliser la conception durable des bâtiments dans le District régional du Grand Vancouver (DRGV) en offrant un enseignement et des recherches d'ordre technique au secteur de la construction durable. Le DRGV a intégré les normes du système d'évaluation des bâtiments écologiques, Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), aux normes provinciales et aux besoins du secteur, et les utilise pour renseigner les constructeurs, les architectes, les ingénieurs, les entrepreneurs généraux et le personnel municipal sur les nombreux avantages réciproques associés aux pratiques de la construction durable. Son site Web BuildSmart présente des guides techniques et des outils ainsi qu'un répertoire de plus de 650 produits de construction disponibles dans la région. Depuis le lancement du programme en 2001, le nombre de projets à recevoir la certification LEED double chaque année. Par ailleurs, la composante « évaluation » du programme permet d'effectuer une surveillance de ces bâtiments sur le plan du rendement énergétique et des émissions.

Contexte

Selon le Worldwatch Institute, un réseau indépendant de recherche sur le développement durable, les bâtiments ont un impact important sur l'environnement. Ils consomment environ un quart du bois non recyclé du monde, 40 p. cent de son énergie et 16 p. cent de son eau.

Les bâtiments commerciaux, industriels et institutionnels situés dans le DRGV produisent environ un tiers des émissions de gaz à effet de serre (GES). Prêchant par l'exemple, le DRGV a d'abord formulé une politique sur la construction durable pour ses propres installations. Il a ensuite lancé le Programme de construction durable des bâtiments, Green Buildings Program (GBP), afin d'informer et d'appuyer le secteur de la construction commerciale, en vue de faire de la conception durable des bâtiments une pratique répandue dans ce secteur. Le GBP est le premier programme intégré, d'éducation et d'assistance techniques à être offerte par une collectivité locale au Canada et qui fait progresser la durabilité dans le secteur de la construction.

Le GBP reflète les principes définis dans l'initiative du DRGV visant à établir une région durable, Sustainable Region Initiative (SRI) qui vise à garantir que les générations futures bénéficieront dans la Région du Grand Vancouver d'un niveau de prospérité économique, de salubrité de l'environnement et de bien-être communautaire, égal, sinon supérieur, à celui qui existe aujourd'hui. La SRI est un plan d'action à l'intention de tous les intervenants du DRGV, attribuant des rôles à jouer aux citoyens, aux gouvernements, aux groupements d'affaires, aux organismes sociaux et aux établissements d'enseignement.

Résultats

  • Le système LEED BC constitue la première adaptation du système LEED à l'extérieur des États-Unis.
  • Le conseil d'administration du DRGV a formellement approuvé le système LEED BC au mois de juin 2003 et a recommandé que le DRGV en applique les normes à toutes les nouvelles installations. Plusieurs municipalités du DRGV suivent actuellement les normes LEED, y compris Richmond, Langley et Vancouver-Nord. « Ils y voient une occasion d'économiser de l'argent au cours de la durée de vie utile de leurs bâtiments », précise M. Mueller.
  • Les bâtiments certifiés LEED représentent environ 14 p. cent des nouvelles constructions industrielles, commerciales et institutionnelles dans le DRGV.
  • À la suite de l'occupation des bâtiments certifiés, un contrôle d'un échantillon représentatif de cinq bâtiments certifiés LEED, indique une réduction des émissions de GES qui est en moyenne de 60 tonnes par bâtiment (allant d'une réduction de 116 tonnes pour le Nicola Valley Institute of Technology à 32 tonnes pour l'école secondaire Kelowna Sr.) ainsi que des économies d'énergie annuelles évaluées à 44 000 $.
  • Le DRGV a renseigné plus de 2 300 représentants du secteur, sur un effectif total de l'ordre de 30 000 professionnels, au sujet du Programme de construction durable des bâtiments au moyen de présentations, d'ateliers et de salons professionnels.

Leçons apprises

  • Prêcher par l'exemple. Le DRGV a élaboré une politique sur la construction durable des bâtiments visant la totalité de ses installations existantes ou neuves, et a commencé par réaliser des rénovations écoénergétiques de ses bâtiments pour montrer l'exemple au reste du secteur de la construction.
  • Une vision commune contribue à maintenir l'élan. M. Mueller explique qu'en définissant une vision sur laquelle tous les partenaires et intervenants du programme peuvent s'entendre, on contribue à maintenir l'élan au fur et à mesure que le programme prend de l'expansion.
  • Investir dans l'éducation et la recherche. M. Mueller fait remarquer que de nombreuses initiatives en matière de construction qui sont parrainées par le gouvernement ont souvent une courte durée de vie avant d'être « rangées dans un placard ». « Pour susciter l'intérêt du secteur privé, ce dernier doit être sûr que le DRGV est engagé à long terme », dit M. Mueller. Des programmes de formation et d'éducation permanentes constituent une composante essentielle du Programme sur la construction durable des bâtiments. « Les programmes de courte durée ne sont pas très utiles... il faut que la construction durable devienne une norme dans le secteur de la construction. »
  • Constituer des partenariats avec de nombreuses organisations. « Un programme comme celui-là ne peut pas être réalisé tout seul, parce qu'aucune organisation n'a les fonds ou le personnel suffisants pour le mener à bien », précise M. Mueller. « Il faut avoir accès au secteur de la construction et disposer d'une certaine crédibilité vis-à-vis de celui-ci, et être très direct sur ce qu'on cherche à accomplir. » Un grand nombre des partenaires du Programme sur la construction durable des bâtiments se sont partagés les coûts reliés aux études initiales et à l'élaboration des guides techniques et à l'information.
  • Promouvoir un design intégré. Un processus de design intégré est un processus auquel tous les intervenants – propriétaire, occupant, équipe de design et de construction – participent dès le début. « Il faut consacrer plus de temps et d'argent au début » explique M. Mueller. « Mais en procédant de cette manière, les surprises sont moins nombreuses, ce qui permet de gagner du temps au cours du processus dans son ensemble. »

Partenaires

  • Ville de Vancouver
  • Conseil du bâtiment durable du Canada
  • BC Buildings Corporation
  • Ministère de la Concurrence, des Sciences et de l'Entreprise de la C.-B.
  • Société canadienne d'hypothèques et de logement
  • Ressources naturelles Canada
  • BC Hydro
  • Terasen Gas
  • National Association of Industrial and Office
  • Property Institut du développement urbain du Canada
  • Sierra Club
  • Forest Stewardship
  • Council Architectural Institute of BC Partenaires dans la protection du climat
  • Fond municipal vert
  • Associations du secteur de la construction, comme des bureaux de design et des groupements d'ingénieurs.
Mise à jour : 13/11/2013