Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

2005 Énergie – Gagnant ex æquo 3

Municipalité régionale de York, Ontario

Système de gestion de l’énergie et de l’environnement (SGEE)

Population : 897 607

Après avoir examiné tous les produits offerts sur le marché, la Municipalité régionale de York a décidé de créer son propre outil logiciel maison afin de mesurer le rendement énergétique et la performance environnementale de ses activités municipales. Le Système de gestion de l'énergie et de l'environnement (SGEE) saisit l'information sur toutes les installations, les réverbères des rues et les feux de circulation, les stations de production d'eau et d'épuration des eaux usées, la production d'électricité et les transports. Les utilisateurs peuvent automatiquement télécharger des fichiers électroniques contenant des données sur l'énergie vers le serveur du SGEE où l'information est soumise à un contrôle des données et à la vérification de factures. Les estimations montrent que la Municipalité régionale de York économisera environ 70 000 $ par mois en inefficacités de toutes sortes. Grâce à des accords de licence d'utilisation conclues avec d'autres municipalités de la région, la Municipalité régionale de York sera en mesure de récupérer le coût associé au développement du logiciel. 

Contexte

La Municipalité régionale de York s'est jointe au programme Partenaires dans la protection du climat (PPC), parrainé conjointement par le FCM et l'organisme ICLEI-Local Governments for Sustainability, en 2001. L'engagement des municipalités dans le PPC consiste à franchir cinq étapes, en commençant par l'établissement d'inventaires des émissions de gaz à effet de serre et de consommation d'énergie afin d'établir un scénario de référence à partir duquel élaborer un plan d'action. Toutefois, l'un des principaux défis inhérents à ces inventaires est l'accès à des données crédibles et fiables en matière d'énergie et d'émissions.

La Région de York a consulté l'ICLEI afin de l'aider à dresser les inventaires. « Le logiciel utilisé par l'ICLEI n'offrait pas toute la fonctionnalité nécessaire et l'organisme ne cachait pas ses lacunes », relate Tracey Forrest, la gestionnaire de projets de la Région de York, Gestion de l'énergie.

Plutôt que de se contenter d'une solution de deuxième ordre, la Région de York commença à rechercher parmi les outils logiciels existants, ceux qui pourraient l'aider à compiler et à analyser l'information sur la consommation d'énergie et les émissions. « Nous avons organisé des réunions avec le personnel de nos propres services, ainsi qu'avec d'autres municipalités et professionnels du secteur, et avons dressé une liste de critères, puis avons essayé de trouver une solution qui satisfasse à nos exigences », explique Mme Forrest. Alors que les outils logiciels abondent, aucun ne correspondait aux besoins particuliers de la Région de York. « La plupart des logiciels examinés étaient trop coûteux ou dotés de caractéristiques soit inutiles pour une administration municipales, soit trop limitées dans leur champ d'application », dit-elle.

Résultats

  • Le SGEE a aidé la Région de York à améliorer son processus d'établissement du budget. « Il est crucial que nos budgets de services publics soient aussi exacts que possible. Le SGEE nous a aidé à établir des prévisions pour ces budgets », explique Mme Forrest. « Nous sommes en mesure de fournir ces chiffres à chaque service municipal, et de leur montrer leurs coûts et les tarifs moyens des services publics. »
  • Au cours des deux premiers mois d'utilisation du logiciel SGEE, le système a révélé des erreurs de facturation évaluées à 20 000 $. Des réductions de coûts additionnelles devraient permettre à la Région d'économiser environ 70 000 $ par an.
  • La Région de York utilise le SGEE pour ses études de faisabilité sur l'énergie des bâtiments, Building Energy Feasibility Studies, financées en partie par une subvention du Fond municipal vert, afin de valider les réductions d'émissions. À ce jour, la Région a étudié environ 20 bâtiments à l'aide du logiciel. Elle utilisera aussi le SGEE pour retracer les crédits de réduction d'émission qu'elle pourrait vendre sur le marché du carbone naissant du Canada, ce qui pourrait être une source de recettes permanente pour la municipalité.
  • La Région de York récupérera les coûts de développement du logiciel en attribuant des licences d'utilisation à d'autres municipalités. Le cadre d'attribution des licences constitue une occasion de dialogue entre la Région de York et les détenteurs de licence, de sorte que l'information puisse être partagée parmi les municipalités.

Leçons apprises

  • Engager des développeurs professionnels. La Région de York n'aurait pas pu mettre au point un logiciel aussi complet, toute seule. Après avoir établi les critères requis pour le système, elle a engagé un expert externe afin de concevoir le logiciel et le tester.
  • Savoir prendre un risque. La Région de York a décelé une lacune dans ses méthodes de collecte et d'analyse de l'information et elle a élevé la recherche de solutions au rang de priorité. « Beaucoup de municipalités pensent qu'elles ne sont pas faites pour s'occuper d'informatique. Toutefois, lorsqu'on repère une lacune qui a une incidence sur son rendement, il ne faut pas avoir peur d'innover et de commercialiser la solution », affirme Mme Forrest.
  • Tester, tester, tester ! Le SGEE a fait l'objet de nombreux tests sur une période de plusieurs mois afin de s'assurer qu'il était convivial et contenait toute l'information et les caractéristiques nécessaires.

Partenariats et collaboration

À l'interne

Tous les services de la Région ont participé à la planification et ont offert des commentaires au cours des phases de développement et d'essai auprès des utilisateurs. Deux membres du personnel de la Région ont dirigé la conception finale du logiciel SGEE et ont réalisé des essais auprès des utilisateurs, tandis qu'un employé régional s'occupe de l'administration du système.

À l'externe

  • Municipalité régionale de Waterloo, Ontario
  • Ville de Markham, Ontario
  • Partenaires dans la protection du clima
  • Fond municipal vert

Ces deux premiers détenteurs de licences d'utilisation ont aussi participé aux essais utilisateurs et étaient membres de l'équipe de développement du logiciel.

Mise à jour : 13/11/2013