Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

2002 Transports – Gagnant ex æquo 2

Ville d’Edmonton, Alberta

Programme «Fuel Sense»

Population : 937 845

Le programme «Fuel Sense» visait les 1 000 conducteurs désignés de véhicules municipaux de la Ville d'Edmonton qui consommaient le plus de carburant. Dans le cadre de ce programme de dix mois, les mont appris à modifier leurs méthodes de conduite pour économiser le carburant. Ils ont tout d'abord accepté de suivre uneformation qui comportait l'utilisation de manuels et la prestation de directives en cours de conduite, puis ils ont été évalués de nouveau afin de déterminer si ces techniques amélioraient leur consommation de carburant. Le prog«Fuel Sense» a également été intégré au programme de formation des conducteurs de véhicules de transport collla ville. L'objectif initial de la ville, qui était de réduire de 5 à 10 p. 100 la consommation de carburant de ses véhicules a été dépassé. Au terme de la période de 10 mois, soit à la fin de 2001, la consommation avait chuté de 10 à 20 p. 100, ce qui représentait des économies de 175 000 $.

Contexte

Dans le cadre de son engagement envers l'initiative Partenaires dans la protection du climat de la FCM, le conseil municipal de la Ville d'Edmonton a approuvé un plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre visant à diminuer de 20 p. 100 les émissions associées aux activités municipales – lesquelles comptent pour 3 p. 100 des émissions totales sur le territoire de la ville – d'ici 2008.

En décembre 1999, le service de l'environnement de la ville a participé à la création du CO2RE, un groupe constitué d'industries, d'entreprises et d'organisations environnementales oeuvrant à l'élaboration d'un plan de réduction des émissions pour le secteur communautaire. En janvier 2002, CO2RE terminait la préparation d'une stratégie communautaire de lutte au changement climatique et d'amélioration de l'efficacité énergétique, à laquelle avaient participé plus de 50 groupes communautaires. L'amélioration de l'efficacité des véhicules du parc municipal, par la modification des méthodes de conduite et la mise en oeuvre de programmes de formation, constituait l'une des recommandations-clés du groupe.

Résultats

  • En mars 2002, 700 conducteurs avaient déjà reçu la formation; les économies réalisées étaient évaluées à 175 000 $. Il est facile de voir que lorsque plus de conducteurs seront formés, les économies de coûts associées à l'exploitation du parc de véhicules pourraient facilement dépasser le demi-million de dollars.
  • Les économies de coûts liées à la consommation de carburant ont toujours oscillé entre 10 et 20 p. 100 pour tous les types de véhicules et malgré le fait que le nombre total de kilomètres parcourus ait augmenté en raison de la demande de services accrue.
  • Les volumes de carburant consommé par kilomètre ont chuté d'environ 5,5 p. 100, soit une économie de 1,8 litre de carburant par tranche de 100 kilomètres.
  • On estime que les émissions de gaz à effet de serre ont été réduites de 310 tonnes métriques au cours de la première année du programme.

Leçons apprises

  • La communication courante des résultats aux conducteurs et au conseil municipal est un élément-clé. Il est en outre important de fournir de la rétroaction et de maintenir des voies de communication.
  • Ce programme peut être appliqué assez facilement à d'autres types d'exploitations de véhicules, tel le réseau de transport collectif d'Edmonton, ou dans l'industrie privée.
  • Les ordinateurs de bord ont posé certains problèmes aux premiers stades de mise en oeuvre du programme. Il aurait fallu déployer davantage d'efforts pour garantir le bon fonctionnement des ordinateurs puisqu'ils sont essentiels pour mesurer les résultats.

Partenaires

À l'externe

  • Office de l'efficacité énergétique de Ressources naturelles Canada

À l'interne

  • Réseau de transport collectif d'Edmonton (Edmonton Transit) 
Mise à jour : 13/11/2013