Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

2001 Eaux usées – Gagnant ex æquo 2

Ville de Windsor, Ontario

Transformer les biosolides en engrais commercialisable

Population : 200 000

La Ville de Windsor a résolu de graves problèmes environnementaux et amélioré la qualité de vie dans la localité en remplaçant ses méthodes classiques d'élimination des déchets solides par un processus avant-gardiste d'élimination des biosolides. Dans le cadre d'un partenariat avec le secteur privé, la Ville a embauché l'American Water Works Company Inc. pour prendre livraison des biosolides (ou boues d'épuration) aux deux stations d'épuration des eaux usées de Windsor et pour convertir ces matériaux en granules d'engrais commercialisables. Le procédé permet une réutilisation avantageuse des biosolides et réduit les odeurs et la manutention de ces matériaux par la Ville. Dans le cadre du partenariat de contruction-possession-exploitation-transfert (CPET, BOOT en anglais), la propriété de l'usine de transformation d'American Water Works sera transférée à la Ville de Windsor après 20 ans.

Contexte

De la moitié de 1980 jusqu'en juin 1999, Windsor a éliminé ses biosolides en les stabilisant à la chaux – un procédé qui tue les bactéries – pour les épandre ensuite sur les terrains des fermes de la région comme engrais. Cette pratique a porté fruit, mais a posé un certain nombre de problèmes : les contrats d'épandage étaient des ententes à court terme assorties de coûts fluctuants, des problèmes d'odeurs ont rendu pénible le processus de stabilisation à la chaux qui se déroulait en plein air et les résidants se sont objectés au rejet des poussières de chaux et de l'ammoniac. (Ces deux substances peuvent irriter gravement les yeux.)

Le personnel de la Ville a reconnu la nécessité de trouver une solution qui fournirait un système de traitement efficace des biosolides et permettrait à la Ville de continuer à entretenir avec ses résidants des relations de bon voisinage. En outre, les terres utilisées pour la stabilisation à la chaux étaient destinées à l'expansion future de la station d'épuration des eaux de Windsor. La Ville voulait trouver, pour le traitement des biosolides, une solution qui exigerait moins d'espace.

Résultats

Le partenariat de Windsor avec American Water Works a donné les Résultats suivants :

  • une réduction substantielle des odeurs nauséabondes qui, dans le cadre de l'ancien système de traitement, rendaient impossible le procédé de stabilisation à la chaux;
  • l'élimination des piles de matériaux à l'usine de transformation de la Ville, ce qui a permis de libérer des terrains pour l'expansion future de la station d'épuration des eaux usées;
  • un contrat de 20 ans à taux fixe qui protégera Windsor des fluctuations de la tarification propres à l'ancien système;
  • la production d'un produit plus commercialisable; le processus de stabilisation à la chaux détruisait une bonne partie de la teneur en azote des biosolides de la ville - la teneur en azote, un des éléments clés des engrais organiques, est protégée dans le cadre du nouveau procédé;
  • une réduction substantielle de la manutention du matériau; les granules secs sont beaucoup moins encombrants à transporter vers les fermes avoisinantes que les biosolides stabilisés à la chaux; le nouveau procédé entraînera une diminution des émissions de gaz à effet de serre;
  • la création de 12 emplois dans le secteur de l'entretien à Windsor; American Water Works a embauché des gens en chômage ou sous-employés.

Leçons apprises

  • Le succès d'un projet d'une telle envergure était subordonné à la coopération et à la collaboration des divers services municipaux concernés. Il était essentiel de pouvoir mettre à profit l'expertise de ces départements.
  • La décision de la Ville d'inclure des représentants de la collectivité vivant à proximité de l'emplacement choisi pour l'installation à toutes les étapes de la planification, s'est avérée d'une importance inestimable pour la crédibilité du processus. Les groupes environnementalistes locaux et les représentants respectés des autres citoyens ont participé à tout le processus. Ils ont visité les endroits où les candidats avaient des installations et ont contribué à l'analyse des propositions reçues par la Ville. Si les résidants locaux ont eu confiance au processus, c'est en bonne partie parce que Windsor a sollicité la participation de la collectivité.
  • C'est la première fois que ce système avant-gardiste de traitement des biosolides est utilisé simultanément pour convertir des biosolides provenant de deux stations d'épuration. Ces deux stations font appel à des procédés différents et, par conséquent, à différents produits chimiques, ce qui a causé de graves problèmes. Le mélange de ces produits chimiques a provoqué un incendie sur les lieux d'une installation pendant la phase de mise en service. Le problème a été résolu lorsque les partenaires ont modifié leurs procédés respectifs.
Mise à jour : 26/11/2013