Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Les maires des grandes villes font connaître leurs priorités pour bâtir l’avenir du pays (01/06/2017)

Transport en commun, logement et participation financière des provinces prédominent les discussions avec les ministres

Alors que l'on s'apprête à fêter le 150e anniversaire du Canada, le caucus des maires des grandes villes (CMGV) de la FCM s'est réuni aujourd'hui dans la capitale nationale afin d'exposer ses priorités en infrastructures devant un groupe de ministres et de hauts fonctionnaires fédéraux.

« Le lancement d'un plan d'infrastructures de 81 milliards de dollars a nécessité beaucoup de leadership, mais il faut maintenant concevoir des programmes qui mèneront à des résultats concrets. Si notre partenaire fédéral fait bien les choses, les villes seront en mesure de procurer aux Canadiens une vraie croissance économique et une meilleure qualité de vie », a affirmé Don Iveson, maire d'Edmonton et président du CMGV.

Le plan fédéral d'infrastructures à long terme annoncé dans le budget 2017 donne suite à des recommandations clés du CMGV, notamment celles d'assurer des fonds prévisibles pour des projets d'expansion de transports en commun et d'obtenir un réengagement fédéral majeur en matière de logement abordable. Cependant, les résultats de ce plan reposent sur les futures décisions liées à la conception de programmes et les négociations fédérales-provinciales à venir.

« Bâtir nos villes, c'est bâtir notre pays, et notre partenaire fédéral l'a bien compris. Nos villes ont été largement mobilisées parce que nous connaissons leurs besoins, nous savons ce qui fonctionne et comment obtenir des résultats. Ce que nous tenons à dire aujourd'hui, c'est que si nous décidons d'aller de l'avant pour bâtir ce pays ensemble, le gouvernement fédéral devra continuer à mobiliser les villes alors qu'il sollicite la participation des provinces », a dit M. Iveson.

Les invités de marque présents étaient Amarjeet Sohi, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna, ministre de l'Environnement, Adam Vaughan, secrétaire parlementaire du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Andrew Leslie, secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, et des hauts fonctionnaires.

Les maires ont pressé leurs homologues fédéraux d'exercer leur leadership afin d'assurer la participation provinciale nécessaire à l'expansion de réseaux de transports en commun. Le CMGV plaide pour une répartition standard « 40-40-20 », dans laquelle Ottawa supporterait 40 % des coûts d'immobilisations, les provinces 40 % et les municipalités 20 %. Le groupe réclame aussi des engagements « concrets et immédiats » pour financer la construction et la restauration de logements sociaux abordables et octroyer des fonds prévisibles à des projets d'infrastructures vertes réduisant les émissions responsables des changements climatiques.

« Les villes sont les moteurs sociaux et économiques du Canada et les solutions locales ont de réelles répercussions à l'échelle nationale. L'amélioration des transports en commun amène des déplacements plus rapides, mais fait également croître l'économie. La présence de logements abordables est essentielle à la capacité des villes d'attirer des talents et des investissements. Nous avons une occasion exceptionnelle de bâtir le Canada de demain et nos villes sont prêtes à se mettre au travail », a ajouté M. Iveson.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements locaux. Elle compte près de 2 000 membres représentant 90 % de la population du Canada. Son caucus des maires des grandes villes rassemble 22 grandes villes d'un océan à l'autre du pays.  


Renseignements :

Relations avec les médias de la FCM, 613-907-6395, media@fcm.ca

Mise à jour : 01/06/2017