Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Le rapport de la Commission de vérité et réconciliation annonce une nouvelle ère de partenariat entre les gouvernements locaux et les collectivités de Premières Nations (16/12/2015)

Ottawa - À la suite de la publication, mardi, du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, les dirigeants municipaux canadiens se sont dits d'accord avec la nécessité de bâtir un nouveau partenariat d'égal à égal avec les peuples autochtones du Canada - un partenariat fondé sur la vérité, la dignité et le respect mutuel.

« Au nom des dirigeants municipaux de tout le pays, je remercie les membres de la Commission et les milliers de personnes qui, par leurs témoignages, ont fait éclater la vérité au sujet des graves répercussions qu'avaient eues les pensionnats indiens. Le rapport final de la Commission guidera tous les ordres de gouvernement vers un avenir meilleur fondé sur une vision honnête de notre histoire réciproque », a dit Raymond Louie, président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Pour entretenir des rapports constructifs, les gouvernements municipaux et les gouvernements et organisations autochtones doivent développer des relations de confiance mutuelle. De nombreux gouvernements locaux et collectivités de Premières Nations forgent des partenariats afin de saisir des occasions conjointes de développement économique. De concert, ils conçoivent des stratégies régionales, partagent des services publics et veillent à une représentation accrue des Autochtones au sein de commissions et d'organismes pertinents.

La FCM s'emploie à soutenir les municipalités dans leurs efforts pour nouer ces liens renouvelés et fondés sur la compréhension et le respect mutuels. L'Initiative de développement économique communautaire (IDEC) Premières Nations-municipalités, offerte en partenariat par la FCM et Cando, et le Programme de partenariat en infrastructures communautaires (PPIC) Premières Nations-municipalités de la FCM, sont deux programmes conçus afin de renforcer les relations et d'assurer ainsi des résultats plus fructueux entre municipalités et Premières Nations voisines. Ces partenariats procurent des retombées extraordinaires tant sur le plan social que culturel et économique aux collectivités partenaires. L'IDEC reçoit une aide financière d'Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC).

Les maires des grandes villes du Canada ont réitéré leur détermination à travailler étroitement avec les dirigeants autochtones afin de vraiment changer les choses.

« Les maires des grandes villes du Canada ont à cœur de tirer les leçons qui s'imposent de la Commission de vérité et réconciliation et de prendre les mesures voulues pour veiller à ce que les besoins et les aspirations des citoyens autochtones fassent partie intégrante des politiques et des villes extraordinaires que nous nous efforçons de bâtir », a affirmé Gregor Robertson, maire de Vancouver et président du Caucus des maires des grandes villes de la FCM.

Les dirigeants municipaux sont conscients de l'entreprise considérable qu'a représentée la Commission de vérité et de réconciliation par suite de la publication du rapport final et des recommandations de la Commission. Le processus a été une démarche difficile et exténuante, tant pour les survivants que pour les commissaires. Les gouvernements locaux donneront à ces efforts la portée souhaitée en mettant en œuvre de nouvelles politiques et pratiques qui tiendront compte du potentiel réciproque des collectivités municipales et de Premières Nations.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux. Dans son rôle de chef de file du mouvement municipal, la FCM travaille à l'harmonisation des priorités fédérales et locales, car elle croit fondamentalement que les municipalités sont importantes. 

Mise à jour : 16/12/2015