Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

La FCM se réjouit de la reprise des discussions Sur le logement abordable (18/10/2012)

Ottawa - La Fédération canadienne des municipalités (FCM) se réjouit de la reprise des discussions sur le logement abordable à la suite des premiers débats sur le projet de loi C-400 du Nouveau Parti démocratique du Canada, la Loi visant à assurer aux Canadiens un logement sûr, adéquat, accessible et abordable, hier soir à la Chambre des communes.

«Des logements convenables à un prix que les Canadiens peuvent se permettre, voilà la pierre angulaire d'une économie forte et de collectivités dynamiques», a déclaré la présidente de la FCM, Karen Leibovici.

Au mois de juillet, la FCM a rendu public son rapport intitulé Complet : tendances dans le logement locatif au Canada, qui mettait en lumière des failles dans le système de logement du Canada, révélant une pénurie croissante de logements locatifs abordables, au moment où un plus grand nombre de Canadiens n'ont pas les moyens d'accéder à la propriété.   

Dans son rapport, la FCM demande un éventail d'incitatifs fiscaux fédéraux dans le but d'accroître les investissements dans les logements locatifs pour créer de nouveaux emplois dans la construction, offrir aux Canadiens qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts des choix de logement plus abordables et atténuer les pressions sur le marché de l'accession à la propriété, où les prêts hypothécaires représentent 68 p. cent de la dette des ménages, qui ne cesse d'augmenter.

«Les gouvernements locaux font leur part pour accroître et préserver le nombre de logements abordables, mais nous ne pouvons y parvenir sans aide,» a conclu Mme Leibovici. «Le projet de loi C-400 offre une excellente occasion d'amener tous les ordres de gouvernement à travailler ensemble en vue d'élaborer un plan à long terme pour le logement au Canada».

Mise à jour : 18/10/2012