Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Principes de base

vélo dans une rue inondée

De quoi s'agit-il?

L'adaptation désigne toute modification d'un système ou d'un processus par une collectivité dans le but de faire face aux incertitudes liées aux changements climatiques. L'adaptation ne garantit pas que les incidences négatives des changements climatiques seront complètement évitées, mais qu'elles seront moins graves qu'en l'absence d'une planification adéquate.

L'adaptation peut comprendre toute activité d'anticipation ou de réaction aux incidences négatives des changements climatiques, de même que tout projet conçu aux fins de tirer avantage des occasions lorsqu'elles se présentent.

Pourquoi est-ce important?

En général, les variations climatiques suivent le rythme cyclique des saisons. La différence entre le temps qu'il fait et le climat est de nature temporelle. Le « temps qu'il fait » renvoie au moment présent, tandis que le « climat » fait référence aux tendances atmosphériques à long terme.

Pour planifier les investissements dans les infrastructures publiques, les mesures d'urgence et la gestion des ressources (forêts urbaines, sources d'approvisionnement en eau, etc.), on se fonde sur les données climatiques du passé pour prévoir les variations climatiques futures. Les changements climatiques font en sorte que les modèles de variation des conditions climatiques - température, précipitations, tempêtes et autres événements - ne sont plus fiables. Dans de telles conditions, les infrastructures ne sont plus aussi efficaces : de nouveaux ravageurs forestiers viennent décimer les forêts urbaines, de fréquents épisodes de canicule menacent les citoyens les plus vulnérables, et la liste s'allonge. Les gouvernements locaux doivent faire face - souvent à fort coût - aux conséquences sociales, environnementales et économiques de ces changements pour leurs collectivités. Une adaptation adéquate permet d'accroître la résilience d'une collectivité et d'atténuer la gravité des effets négatifs à long terme.

Quelles sont les incidences potentielles?

Les incidences des changements climatiques sur les gouvernements locaux varient selon les collectivités, leurs caractéristiques géographiques et leur économie. Les incidences des changements climatiques sont déterminées par les tendances climatiques locales, la topographie, la proximité de plans d'eau, le modèle de développement et de nombreux autres facteurs.

Pour l'ensemble du Canada, les incidences prévues comprennent une augmentation de la fréquence et de la gravité des événements climatiques extrêmes (vagues de chaleur, inondations, ondes de tempêtes côtières, sécheresses, etc.), un plus grand nombre d'épisodes de smog, l'apparition de maladies, la fonte du pergélisol et des banquises, ainsi que la hausse du niveau des mers.

Ces problèmes toucheront des gouvernements locaux de toutes tailles, en milieu urbain comme en milieu rural. Ces incidences pourront avoir des répercussions positives et négatives sur les divers aspects de la vie quotidienne et des services municipaux, énumérés ci-après, dont dépendent les citoyens.

Infrastructures
  • Bâtiments, installations et logements
  • Réseaux de transport, routiers et de transport collectif
  • Approvisionnement en eau, gestion des eaux pluviales et des eaux usées
  • Production et distribution d'électricité
Systèmes sociaux et économiques
  •  Santé et sécurité publiques
  • Gestion des situations d'urgence (inondations, incendies, tempêtes côtières, etc.)

  • Développement économique et concurrence

  • Industries primaires et agriculture

  • Loisirs

Environnement naturel
  • Perte de biodiversité
  • Dégradation des habitats
  • Espèces envahissantes
  • Modèles hydrologiques
Mise à jour : 27/02/2013