Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

L'économie verte

Derniers développements

L'aménagement urbain efficace : pilier de l'économie verte

Les villes et les collectivités de partout au Canada connaissent une croissance des régions urbaines et de la création de nouveaux quartiers. C'est une nouvelle situation à laquelle les municipalités doivent faire face, puisqu'elles sont responsables financièrement de la gestion de la croissance, un des aspects les plus importants du budget des gouvernements locaux.

En raison de la poussée du secteur privé, les nouveaux quartiers sont construits en général sur des terrains non aménagés, à faibles coûts. Les propriétaires sont ainsi attirés par un mode de vie agréable, à prix raisonnable. Les revenus provenant des taxes foncières de ces subdivisions sont généralement plus faibles, et même si les droits d'aménagement sont répartis avec les entrepreneurs privés, les coûts de construction des routes, égouts et autres infrastructures sont financés par le reste de la collectivité à coût unitaire plus élevé.

Ce modèle d'aménagement incite la sous-utilisation des actifs existants et fait augmenter les coûts de livraison des services municipaux et d'énergie - aggravant le déficit des infrastructures. Souvent, les conseils municipaux et citoyens ne sont pas conscients des incidences négatives et des possibilités manquées liées à ce modèle de croissance. S'ils le savaient, il serait plus facile de générer du soutien pour des politiques d'aménagement qui génèrent une meilleure valeur des fonds investis.

Vous pourrez voir dans un récent rapport de la FCM comment le fait de mettre en priorité le rendement monétaire est un élément clé au développement d'une économie verte, qui commence au premier coup de pelle.


Lancer le dialogue sur le rôle des municipalités dans l'économie verte

Il ne fait aucun doute que l'économie mondiale deviendra plus verte. L'innovation sera stimulée par la hausse des prix de l'énergie et la rareté croissante des ressources. Le Canada devrait être un chef de file dans la transition mondiale vers l'économie verte, mais il y a lieu d'en douter dans l'état actuel des choses. L'innovation est en marche partout dans le monde, et le Canada a tous les atouts voulus pour y contribuer. Mais la grande inconnue, aujourd'hui, est la suivante : le Canada fera-t-il partie des consommateurs nets ou des producteurs nets de ces innovations?

Les municipalités sont les moteurs de l'économie et, bien soutenues par des politiques et des investissements fédéraux et provinciaux judicieux, elles peuvent optimiser leurs propres leviers pour bâtir une économie verte pour le Canada.  Qu'en tirera-t-on? De nouveaux emplois, une croissance du PIB, de moins grandes incidences sur l'environnement et une meilleure qualité de vie pour les Canadiens. 

Les gouvernements locaux peuvent intervenir dans de nombreux secteurs et ont mis sur pied une vaste gamme d'approches novatrices pour obtenir des résultats bénéfiques tant pour l'environnement que pour l'économie.  En voici quelques exemples :

La FCM devant le comité sénatorial : les gouvernements locaux sont des partenaires clés pour façonner l'avenir énergétique du Canada

Le 27 octobre, la FCM a exposé le point de vue des municipalités sur le secteur de l'énergie au Canada devant le Comité sénatorial permanent de l'énergie, de l'environnement et des ressources naturelles. Le comité travaille à l'élaboration d'un plan pour l'avenir énergétique du Canada. Il a interrogé des intervenants de toutes les régions du pays, afin de comprendre l'état actuel des systèmes énergétiques du pays, et déterminer les possibilités d'amélioration encore inexploitées.

Le rapport provisoire du comité, intitulé Attention Canada! En route vers notre avenir énergétique, présente les constatations faites jusqu'à maintenant. Un rapport final comportant des recommandations en matière de politiques devrait paraître en 2012.

Les municipalités contrôlent près de la moitié des GES

Dans son exposé, la FCM a souligné que les gouvernements locaux étaient d'importants partenaires au chapitre de l'avenir énergétique du Canada. En plus de gérer l'utilisation de l'énergie nécessaire à leurs propres activités, les municipalités peuvent aussi avoir une influence sur les habitudes de consommation d'énergie de leurs citoyens grâce à des politiques, des mesures d'aménagement urbain, des leviers municipaux et bien davantage encore. Selon le rapport de la FCM Agir sur le terrain, les gouvernements locaux contrôlent plus de 45 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) produites au Canada. La plus grande part de ce contrôle est indirecte, en ce sens que le contrôle est lié à l'influence que les municipalités exercent sur les choix de leurs citoyens.

Les collectivités peuvent mettre de l'avant de nombreuses initiatives peu coûteuses qui contribueront à réduire considérablement la demande en énergie - tel est notamment le cas de l'amélioration des dispositifs d'éclairage et de l'isolation, et de l'installation de systèmes à chaleur et énergie combinées. Toutefois, il faut que les politiques appropriées soient en place pour que ces initiatives puissent se concrétiser.


Créer des collectivités durables

Dans le cadre de sa présentation devant le comité sénatorial, la FCM a également décrit son expérience en matière de prestation de programmes communautaires axés sur la durabilité et d'habilitation de champions locaux dans le domaine de l'énergie. La FCM a indiqué que son Fonds municipal vertmc et le programme Partenaires dans la protection du climat faisaient figure de chefs de file en ce qui a trait à l'aide offert aux villes et collectivités pour les aider à utiliser l'énergie plus efficacement et à contribuer à la production d'énergie renouvelable.

Nous avons livré un message important, à savoir que la FCM a découvert - grâce à son expérience en matière de recherche et de prestation de programmes - que les gouvernements locaux pouvaient contribuer à l'atteinte des objectifs nationaux en matière de politiques environnementales et énergétiques. Le Canada pourra se façonner un meilleur avenir énergétique si tous les ordres de gouvernement travaillent ensemble à la recherche des solutions qui s'imposent.

Des représentants de La prospérité durable, dont les travaux dans le domaine de l'économie verte et de l'aide au secteur municipal ont énormément contribué à soutenir le dialogue sur l'énergie au Canada, ont également comparu devant le comité sénatorial. 

Mise à jour : 20/06/2016