Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant

Commerce international

Le ministre Ed Fast et des membres du Conseil d'administration, Journées de promotion des intérêts 2013

Plan d'action sur les marchés mondiaux 

En novembre 2013, le gouvernement du Canada a annoncé un nouveau Plan d'action sur les marchés mondiaux visant à élargir le réseau commercial du Canada, à renforcer sa position concurrentielle dans ses marchés traditionnels et à étendre son influence aux marchés émergents.

Le plan vise un « renforcement et renouvellement de la structure des relations avec la Fédération canadienne des municipalités pour s'assurer que les collectivités canadiennes de toutes tailles collaborent avec le gouvernement du Canada et contribuent à la réalisation d'objectifs communs, et en tirent avantage ».

Voir le communiqué de la FCM au sujet du Plan d'action sur les marchés mondiaux.

AECG

En octobre 2013 le gouvernement du Canada a annoncé que le Canada et l'Union européenne (UE) étaient parvenus à une entente de principe sur un accord économique et commercial global.

Voir le communiqué de la FCM au sujet de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne (UE).

À propos du sujet

Pour la première fois, les accords commerciaux négociés récemment incluront des dispositions relatives aux marchés publics infranationaux, ce qui englobe des activités municipales telles l'achat de fournitures, la sous-traitance de projets d'infrastructures et de services comme ceux relatifs aux déchets solides et à la distribution d'eau potable. Jusqu'à ces récentes négociations, les accords de libre-échange ne s'appliquaient pas aux gouvernements municipaux. C'est en train de changer, de sorte que le secteur municipal devra maintenant prendre part plus activement aux négociations.

Dans sa prise de position, la FCM entend s'assurer que les autres ordres de gouvernement sont conscients des conséquences que les accords de libre-échange, quels qu'ils soient, peuvent avoir sur les activités municipales et les inciter à rédiger des accords qui réduisent ces conséquences le plus possible. Nous nous efforçons de reconnaître et de respecter les compétences provinciales, territoriales et fédérales en matière de commerce, tout en soutenant et en protégeant énergiquement la responsabilité qui incombe aux municipalités de servir les intérêts locaux et de protéger leurs contribuables.

Mise à jour : 11/04/2014